Transports en commun : sans vaccin, le port du masque devrait rester obligatoire

Transports en commun : sans vaccin, le port du masque devrait rester obligatoire©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 27 mai 2020 à 09h40

La ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne a indiqué que de nouvelles recommandations du Conseil scientifique peuvent intervenir concernant le taux de remplissage des trains et métros.

Le port du masque restera obligatoire dans les transports en commun "tant qu'on n'a pas un traitement ou un vaccin". C'est ce qu'a affirmé la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne sur 'BFMTV' ce mercredi, précisant que le sujet sera abordé demain en conseil de Défense.

"Je n'ai pas de doute qu'il faudra maintenir le port du masque dans les transports en commun", a-t-elle insisté, rappelant qu'il y a déjà des "règles qui sont très strictes, il y a beaucoup de distribution de gel hydroalcoolique, il y a des marquages au sol pour que les gens se tiennent à distance et puis il y a des masques...".

Pour rappel, le port du masque est exigé dans les transports en commun depuis le 11 mai, date du déconfinement, pour les passagers à partir de 11 ans. En cas de non-respect, les voyageurs sont passibles d'une amende de 135 euros.

De nouvelles recommandations pour le taux de remplissage ?

Par ailleurs, la ministre a également indiqué que de nouvelles décisions, concernant le taux de remplissage des trains et métros, pouvaient intervenir. Depuis le 11 mai, le trafic des transports en commun a repris partiellement afin de permettre les déplacements.

Au lendemain du premier jour du déconfinement, le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait indiqué que les réservations étaient bloquées "à 60% du taux de remplissage" des TGV. "On va consulter le Conseil scientifique, le Haut Conseil de la santé publique, pour voir si on peut faire évoluer les règles. Cela fait partie des points qui seront abordés en conseil de défense demain", a alors assuré Elisabeth Borne.

Réouverture d'Orly "peut-être avant l'été"

Interrogée sur une éventuelle réouverture de l'aéroport d'Orly, fermé depuis le 1er avril en raison de la baisse du trafic aérien, la ministre a estimé qu'elle pourrait intervenir "peut-être avant l'été", sans donner plus de précisions. Elle a toutefois indiqué que les "conseils scientifiques" étaient consultés sur le sujet.

Le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait de son côté évoqué la date du 26 juin, dans le cas où certaines conditions sanitaires peuvent être réunies, alors que les principales compagnies aériennes basées à Orly et leurs prestataires, ainsi que les sociétés d'assistance aéroportuaires, font pression en faveur d'une réouverture rapide.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.