Travail : un quart des salariés en situation d'"hyperstress"

Travail : un quart des salariés en situation d'"hyperstress"
salarié travail stress burn out
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 27 novembre 2017 à 10h56

Trop de données, trop d'imprévus, de l'impolitesse... Ce cocktail pousse 24% des salariés français à admettre qu'ils sont dans un "état d'hyperstress" au travail, selon une étude réalisée par le cabinet Stimulus spécialisé en bien-être et santé au travail, que révèle franceinfo. Ses auteurs se sont penché sur le cas de 32.000 salariés, dans 39 entreprises, entre 2013 et 2017.

"Devoir traiter des informations complexes et nombreuses" et manquer de temps sont les principales causes de cette anxiété, selon cette étude. "L'obligation de s'adapter sans cesse et l'impossibilité de prévoir leur travail dans deux ans viennent ensuite. Ces facteurs touchent jusqu'à 88% de l'échantillon", détaille franceinfo.

Des gens impolis...

Autres problèmes cités : le manque d'autonomie, le fait d'être en contact avec des gens impolis ou de côtoyer des collègues ou supérieurs qui prennent plaisir à faire souffrir (!). Seuls 15 à 20% des salariés sont concernés par ces situations, mais dans leur cas l'étude évoque un stress majeur.

Toujours selon Stimulus, 52% des salariés français présentent un niveau élevé d'anxiété. Dans 16% des cas il s'agit "probablement un trouble anxieux",mais 29% "présentent même un niveau dépressif élevé et 6% ont probablement une dépression", explique franceinfo. A noter tout de même que 51% des salariés ne connaissent pas le stress au travail.

Les femmes (28%) sont globalement plus stressées que les hommes (20%) et cette enquête montre que les seniors font partie des plus fragiles, de même que les salariés de la santé, des services et activités financières ainsi que des assurances.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.