Tri des déchets : McDonald's toujours hors la loi

Tri des déchets : McDonald's toujours hors la loi
McDonald's frite coca

Boursier.com, publié le jeudi 14 novembre 2019 à 13h56

Au total, seuls 32% des restaurants McDonald's en France sont équipés de poubelles de tri, selon un rapport du mouvement "Zero déchet au Mcdo".

McDonald's ne trie toujours pas ses déchets... Plus de trois ans après l'entrée en vigueur de l'obligation pour les organismes de trier leurs déchets, le mouvement "Zero déchet au McDo" a constaté que de nombreux restaurants de la chaîne de restauration rapide n'ont toujours pas d'équipements qui leur permettent d'être conformes à la loi.

"Au 14 novembre 2019, nous, communauté ralliée sous la bannière "Zero déchet au Mcdo", nous avons comptabilisé 32% d'installation de poubelles de tri dans les restaurants McDonald's de France", peut-on lire dans un rapport coordonné par Marine Laclautre, une citoyenne qui avait lancé en début d'année une pétition pour inciter Mcdonald's à réduire ses déchets.

Pour arriver à ce résultat, l'étude précise que 122 McDonald's ont été visités, du 20 octobre au 12 novembre, sur les 1.464 répartis dans toute la France, soit 8,3% des établissements.

115 tonnes de déchets par jour

Selon Marine Laclautre, la politique de gestion des déchets de la multinationale est encore largement insuffisante."McDonald's fait des efforts, mais que ce n'est pas leur priorité", a-t-elle expliqué à 'franceinfo'.

La situation serait d'autant plus alarmante, car McDonald's, première chaîne de fast-food en France, est un très gros producteur de déchets. Dans sa pétition, la militante avait estimé que les enseignes du fast-food généraient 115 tonnes de déchets d'emballages par jour.

Même si le mouvement assure que toutes les données récoltées sont prouvées, il appelle toutefois McDonald's "à contester" leurs estimations, pointant un manque de transparence de la part de la multinationale.

96% des restaurants pas équipés de poubelles de tri en 2017

Pour rappel, un décret daté du 10 mars 2016 est venu poser l'obligation pour les organismes de plus de 20 collaborateurs de trier leurs déchets. Pour cela, ils doivent s'équiper d'une poubelle de tri. Une étude de Zéro Waste avait alors montré que 96% des restaurants rapides de l'Hexagone n'en disposaient pas en 2017.

Les établissements ont jusqu'au 31 décembre 2019 pour respecter les directives du gouvernement. D'après le Code de l'environnement, la non-conformité d'une entreprise à la législation française sur le tri est passible d'une sanction pouvant atteindre 150.000 euros. Elle constitue également une infraction pénale punie d'une peine maximale de deux ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.