Trottinettes : les Français partagés sur leur dangerosité

Trottinettes : les Français partagés sur leur dangerosité©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 17 octobre 2019 à 16h26

Un Français sur deux associe les trottinettes électriques au danger. Un résultat en hausse de 28 points par rapport à 2018, selon un sondage du cabinet d'études Smart Mobility Lab.

Écologiques, pratiques, simples d'utilisation mais trop dangereuses ? La méfiance envers les trottinettes électriques en libre-service semble gagner du terrain. En effet, d'après un récent sondage de Smart Mobility Lab, 50% des Français considèrent désormais que ce nouveau moyen de transport présente un aspect dangereux, alors qu'ils n'étaient que 22% en 2018.

"La thématique accidents, prévention et sécurité, largement relayée par la presse est devenue un enjeu clé pour le service des trottinettes en libre-service dans nos villes aujourd'hui", a indiqué le cabinet d'étude dans un communiqué.

Même si de nombreux sondés considèrent encore que les trottinettes sont pratiques (pour 38% d'entre eux), écologiques (34%), innovantes (30%) et rapides (29%), toutes ces appréciations sont en baisse par rapport à l'année précédente.

Arrivée massive des entreprises de trottinettes

La dégradation de l'image des trottinettes s'expliquerait en fait "par l'arrivée massive en très peu de temps du nombre de trottinettes (et d'opérateurs), de la hausse des incivilités et de la survenue des premiers accidents", selon l'étude.

En 2019, le cabinet a dénombré 350.000 trottinettes électriques vendues contre 232.000 en 2018, soit une hausse de 50%. En 2022, les ventes pourrait atteindre un million d'unités. A Paris, ils sont une dizaine d'opérateurs à les proposer en free-floating.

La cellule data du 'Parisien', qui a exploité les chiffres de la Sécurité routière, a par ailleurs affirmé que la mode de la trottinette a entraîné une croissance de 23% des blessés en un an. Ce chiffre regroupe les accidents liés aux trottinettes et aux rollers. D'après le quotidien, "ces deux catégories sont indissociables dans les statistiques officielles mais la pratique du roller est en très nette perte de vitesse".

Paris veut garder seulement trois opérateurs

Dans ce souci d'image, la volonté de la mairie de Paris de réorganiser ces services en libre-service pourrait peut-être contribuer à inverser la tendance. En effet, la Ville a récemment lancé son appel d'offres concernant ce moyen de transport. A l'issue de cette procédure, seuls trois opérateurs seront retenus. Chacun pourra alors faire circuler 5.000 trottinettes dans la capitale (soit 15.000 au total).

"Nous souhaitons poursuivre au plus vite nos actions de régulation, via un appel à projets, pour répondre notamment à des enjeux de sécurité des piétons, sans attendre la loi d'orientation des mobilités (LOM)", avait alors expliqué la mairie de Paris au 'Parisien'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.