Tuer ou ne pas tuer... Le dilemme moral ignoré par les robots tueurs

Tuer ou ne pas tuer... Le dilemme moral ignoré par les robots tueurs

La Tribune, publié le vendredi 19 octobre 2018 à 18h12

L'autonomie des robots tueurs permet non seulement de transformer la conduite des opérations militaires, mais également le paradigme même de la guerre. Par Eric Martel, Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Le robot tueur est par essence beaucoup plus qu'une arme, puisqu'il est apte à choisir et décider de lui même de tirer sur une cible ennemie. Étant dépourvus de conscience, les robots tueurs ne peuvent être tenus pour responsables de leurs actes. Ils ne peuvent donc être jugés, ils doivent répondre à d'autres modes de régulation. L'autonomie des robots tueurs permet non seulement de transformer la conduite des opérations militaires, mais également le paradigme même de la guerre. Les conséquences sociales, voire morales de l'usage des robots tueurs sont

Lire la suite sur La Tribune

Vos réactions doivent respecter nos CGU.