Twitter : enquête pour utilisation abusive des données de ses utilisateurs

Twitter : enquête pour utilisation abusive des données de ses utilisateurs
Logo de Twitter sur un smartphone, devant un graphe du cours.

Boursier.com, publié le mardi 04 août 2020 à 13h31

La FTC lui reproche plus précisément l'utilisation de numéros de téléphone téléchargés à des fins de sécurité pour cibler des personnes avec de la publicité.

Twitter fait l'objet d'une enquête de la Federal Trade Commission (FTC), la commission américaine en charge du commerce, pour des violations présumées de la vie privée. La FTC lui reproche plus précisément l'utilisation de numéros de téléphone téléchargés à des fins de sécurité pour cibler des personnes avec de la publicité.

Si les faits sont avérés, il s'agirait d'une violation d'un accord de 2011 dans lequel Twitter avait accepté de mieux protéger les données personnelles. Les poursuites pourraient entraîner une perte de 150 à 250 millions de dollars pour la société basée à San Francisco.

La pile de dossiers s'épaissit

Cette enquête est un nouveau revers pour Twitter, qui a eu bien du mal ces dernières années à protéger les données des utilisateurs privés et la sécurité des comptes. Dernier scandale en date, les comptes certifiés de personnalités et d'entreprises ont été la cible de pirates informatiques lors d'une vaste attaque au mois de juillet. Le candidat à la présidence américaine Joe Biden, l'ancien président Barack Obama, la star de télé-réalité Kim Kardashian, le milliardaire Warren Buffett, ou encore l'homme d'affaires et patron de Tesla Elon Musk ont ainsi été pris pour cible...

Le règlement de 2011 conclu par Twitter avec la FTC interdit à la société, pendant une durée de 20 ans d'induire en erreur les consommateurs, dont il protège la sécurité, la vie privée et la confidentialité des informations non publiques destinées. L'accord est né d'un piratage de la plateforme en 2009, qui avait permis à des hackers d'envoyer de faux messages depuis n'importe quel compte.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.