Uber : les neuf chauffeurs de VTC vont devoir attendre

Uber : les neuf chauffeurs de VTC vont devoir attendre©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 11 mars 2019 à 14h48

La décision devait initialement être rendue ce lundi mais les quatre conseillers saisis du dossier n'ont pas pu trancher.

Les Prud'hommes de Paris n'ont pas réussi à se mettre d'accord et repoussent leur décision très attendue dans le dossier Uber. Ils ne trancheront pas avant au moins un an le litige opposant neuf chauffeurs au géant américain du service de véhicules de transports.

La décision devait initialement être rendue ce lundi mais les quatre conseillers saisis du dossier n'ont pas pu trancher. L'affaire doit désormais être réexaminée lors de ce qu'on appelle une audience de départage sous la présidence d'un magistrat professionnel. Le délai moyen de convocation en pareil cas est de 18 mois.

Les neuf chauffeurs à l'origine de ce recours collectif - une première en France contre Uber - demandent à être requalifiés en salariés et à obtenir les avantages liés à ce statut, comme les congés payés ou les indemnités journalières. Jusqu'à présent, la justice française a rendu des décisions uniquement au cas par cas, le plus souvent en faveur des plateformes de ce genre.

La Cour de cassation a toutefois ouvert la voie à une nouvelle interprétation de la loi, en novembre dernier, en donnant gain de cause à un livreur à vélo de la plateforme "Take eat Easy", aujourd'hui liquidée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.