Un bonus-malus pour limiter les CDD va-t-il voir le jour ?

Un bonus-malus pour limiter les CDD va-t-il voir le jour ?
Jean Tirole

Boursier.com, publié le lundi 25 juin 2018 à 13h42

Vers une sanction contre les entreprises qui usent et abusent du CDD ? Les déclarations de membres du gouvernement en faveur de cette piste se sont succédé ce week-end, dans la foulée de cette idée proposée par le prix Nobel d'Économie Jean Tirole.

"N'en déplaise au Medef, qui s'oppose à l'idée d'un bonus-malus, il faut appliquer le principe du pollueur-payeur au marché du travail", estime l'économiste dans un entretien en forme de bilan de la première année du quinquennat accordé au 'Journal du Dimanche'. "Jean Tirole a raison", a réagi lundi Muriel Pénicaud sur Europe 1. "Aujourd'hui la France recourt beaucoup aux accords précaires. Huit embauches sur dix sont en CDD (contrat à durée déterminée) ou intérim".

"Dans le cadre du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, il y a une disposition qui dit, si les partenaires d'ici la fin de l'année n'ont pas trouvé une solution, à ce moment-là l'Etat pourra modifier par décret les règles pour les employeurs et les salariés", a-t-elle rappelé.

Muriel Pénicaud sur la taxation des contrats courts : "Au 31 décembre, par décret l'Etat pourra modifier les règles" https://t.co/Hq5HcaYUdd >- Europe 1 (@Europe1)
Veiller aux intérêts des entreprises

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire s'était montré lui aussi favorable a une limitation des contrats courts dimanche. "Je pense que c'est une bonne chose de faire en sorte que les entreprises n'abusent pas des contrats courts", a-t-il déclaré au Grand Jury RTL Le Figaro LCI. Pour Bruno Le Maire, les entreprises qui abusent de ces contrats doivent être pénalisées et il faut donc "qu'il y ait un dispositif de malus et de bonus."

"Je suis prêt à travailler dessus avec la ministre du Travail (...) J'émets simplement une réserve, importante, c'est qu'on veille aux intérêts des plus petites entreprises, les TPE, les PME", a-t-il ajouté...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU