Un cadre sur quatre s'inquiète pour son emploi

Un cadre sur quatre s'inquiète pour son emploi
cadre employé salarié illustration

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 03 février 2021 à 10h32

Les intentions de recrutement de cadres sont toujours limitées, traduisant la difficulté des entreprises à anticiper dans un contexte sanitaire chargé d'incertitudes.

Les intentions de recrutement de cadres sont toujours limitées, traduisant la difficulté des entreprises à anticiper dans un contexte sanitaire chargé d'incertitudes.

L'emploi des cadres a connu un sursaut en fin d'année 2020... Les offres ont progressé de 18% entre le 3ème et le 4ème trimestre, même si elles restent nettement en-deçà de leurs niveaux d'avant-crise (-17% par rapport au T4 2019), montre une étude de l'APEC (association pour l'emploi des cadres) publiée mercredi.

Cette enquête révèle que 10% des entreprises ont recruté des cadres au 4ème trimestre, en ligne avec leurs prévisions de septembre dernier.

Les entreprises sont frileuses

Les entreprises restent très frileuses, en pleine crise sanitaire, alors que plane la menace d'un reconfinement. Seules 11% d'entre elles prévoient de recruter des cadres au 1er trimestre 2021, soit nettement moins qu'un an plus tôt (chute de 60% à 41% pour les entreprises de 100 salariés et plus). Mais l'Apec note que les difficultés de recrutement restent prégnantes : 66% des patrons qui projettent de recruter anticipent des problèmes.

L'inquiétude est palpable chez les cadres interrogés. Ils se sentent de plus en plus menacés par le risque de licenciement (24%, +5 points en trois mois) et considèrent majoritairement que changer d'entreprise actuellement est plus un risque qu'une opportunité (57%).

Ainsi, seuls 12% des cadres en poste envisagent de changer d'entreprise au 1er trimestre 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.