Un confinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à l'économie française

Un confinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à l'économie française
Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt lors d'une conférence de presse le 29 septembre 2020 à Paris

AFP, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 11h06

Un confinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à l'économie française, a indiqué le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt mercredi, alors que l'éventualité d'un reconfinement moins strict qu'au printemps n'est pas écarté par le gouvernement pour faire face à l'épidémie.

"Lorsque l'activité s'arrête pendant un mois entier, c'est entre 2 et 2,5 points de PIB que nous perdons. C'est plus de 10 milliards d'euros de dépenses d'intervention et c'est au moins 10 milliards d'euros de perte de recettes fiscales", a expliqué le ministre sur Sud Radio.

Il a précisé que, depuis le début de la crise, l'Etat avait engrangé 70 milliards d'euros de recettes fiscales en moins.

Le président de la République préside mercredi matin un nouveau Conseil de défense pour décider de nouvelles mesures de restrictions face à la deuxième vague épidémique et doit s'exprimer à 20H00 à la télévision.

Ces derniers jours, l'exécutif prépare les Français à des mesures "difficiles", selon les mots du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui pourraient aller jusqu'à un reconfinement.

Si une telle mesure était décidée, le gouvernement renforcerait encore le soutien aux entreprises les plus touchées a assuré M. Dussopt.

"Nous préparons les dispositifs qui seront nécessaire pour accompagner l'économie quelles que soient les mesures qui seront prises", a-t-il souligné.

Cela conduirait aussi le gouvernement a aggraver ses prévisions économiques pour 2020: il table pour l'instant sur une récession de 10% et un déficit public de plus de 10,2%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.