Un ou deux jours de télétravail suffiraient pour alléger le métro

Un ou deux jours de télétravail suffiraient pour alléger le métro©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 06 juillet 2020 à 13h02

Un jour de travail à la maison réduirait de 10% le nombre de voyageurs par semaine sur l'ensemble du réseau, selon les calculs d'Ile-de-France Mobilités

Difficile depuis quelques jours de maintenir la distanciation dans le métro parisien... Les salariés semblent avoir repris le chemin du travail, à la demande des entreprises, qui ont suivi les appels du gouvernement avec le déconfinement. Et ce que redoutaient les utilisateurs est arrivé : les rames redeviennent bondées, notamment aux heures de pointes, rendant impossible la règle qui impose de n'occuper qu'un siège sur deux pour éviter de propager le coronavirus.

Le télétravail serait sans doute la solution, selon des chiffres d'Ile-de-France Mobilités, révélés par le journal 'Le Parisien'. "Si tous les employés dont le travail le permet (environ 2,8 millions d'emplois sur 5,7 millions que compte l'Ile-de-France) restaient chez eux une fois par semaine, cela réduirait de 10% le nombre de voyageurs par semaine sur l'ensemble du réseau", écrit le quotidien. Avec deux jours de travail à la maison hebdomadaires, le nombre d'utilisateurs baisserait même de 20%.

Eviter la saturation sur les lignes

La RATP est même en capacité de livrer des calculs en fonction des lignes de métro. Pour que la ligne 1 soit confortable, avec seulement quatre voyageurs debout par m2, il faudrait réduire de 5% les déplacements domicile-travail en heure de pointe le matin sur au moins 85% des trains.

Concernant la ligne 9, il faudrait faire baisser la fréquentation de 15% pour ne plus se retrouver dans des situations de quasi-saturation.

Les entreprises ne sont pas prêtes

Mais les entreprises semblent traîner des pieds, comme l'observe 'Le Parisien', et nombre d'entre elles ont demandé à leurs effectifs de revenir au travail à temps plein. "Pourtant les boîtes qui ont fait du télétravail pendant le confinement nous font des retours très positifs, y compris pour celles qui n'en proposaient jamais avant", déclare au journal Daniel Weizmann, président du Medef Ile-de-France.

Eviter les trajets trop longs, dans des rames bondées, reste pourtant la première des motivations des Franciliens qui apprécient le télétravail. Ils passent en moyenne 85 minutes chaque jour dans les transports.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.