Un plan de soutien dévoilé pour l'économie de Hong Kong

Un plan de soutien dévoilé pour l'économie de Hong Kong
Hong Kong

Boursier.com, publié le jeudi 15 août 2019 à 15h38

Le PIB du territoire semi-autonome ne devrait progresser cette année que dans une fourchette comprise entre 0 et 1%, a annoncé le ministre des Finances, entre guerre commerciale et ralentissement de l'activité mondiale.

En plein mouvement de contestation, le gouvernement hongkongais a dévoilé jeudi un plan de soutien à l'activité de l'ordre de 2,2 milliards d'euros pour faire face au ralentissement économique. Le PIB du territoire semi-autonome ne devrait progresser cette année que dans une fourchette comprise entre 0 et 1%, a annoncé le ministre des Finances, Paul Chan. L'exécutif tablait jusqu'alors sur une croissance de 2 à 3%, mais Hong Kong encaisse les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et le ralentissement de l'activité dans le monde.

Le ministre des Finances a précisé que cette enveloppe de 19,1 milliards de dollars hongkongais (HK$) permettrait de verser des subventions aux ménages et aux entreprises en difficulté et de financer des baisses d'impôts. "Il est prudent et raisonnable de supposer que les vents contraires qui agitent l'économie vont rester très forts", a poursuivi Paul Chan. Mais il a souligné que ces mesures n'étaient pas liées aux pressions politiques dues au mouvement de contestation qui agite Hong Kong depuis plus de deux mois.

Le marché immobilier pourrait être rudement touché

Les hôtels enregistrent pourtant des annulations de réservation et les distributeurs anticipent un net recul des ventes au détail du fait des manifestations et des violences qui émaillent le mouvement. Pour Cliff Tan, directeur de recherches sur les marchés asiatiques chez MUFG, l'économie ouverte de Hong Kong est structurellement exposée aux soubresauts de l'économie mondiale. "Le monde entre en récession, et Hong Kong ne pourra pas s'en sortir sans être affecté", dit-il.

Chez Capital Economics, on observe que la contestation pourrait faire basculer Hong Kong dans la récession, et "peut-être pire si une escalade supplémentaires (des tensions) déclenche une fuite des capitaux". Dans ce scénario, le marché de l'immobilier serait particulièrement affecté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.