Une candidate à l'élection présidentielle US veut 'tuer' les géants de la tech

Une candidate à l'élection présidentielle US veut 'tuer' les géants de la tech©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 08 mars 2019 à 16h25

Elizabeth Warren propose de démanteler les Amazon.com, Facebook et autre Alphabet...

Elizabeth Warren propose de démanteler les géants de la tech américaine ! La candidate démocrate à l'élection présidentielle, qui qualifie les Amazon.com, Facebook et autre Alphabet de béhémoths (une créature puissante dans la bible), estime que ces groupes occupent désormais trop de place pour la concurrence. La sénatrice du Massachusetts demande ainsi l'adoption d'une loi qui désignerait les entreprises en tant que "plates-formes de services publics" et la nomination d'organismes de réglementation qui annuleraient les fusions technologiques qui minent la concurrence et nuisent à l'innovation et aux petites entreprises.

"Il y a vingt-cinq ans, Facebook, Google et Amazon n'existaient pas, affirme E.Warren au 'Medium Friday'. "Aujourd'hui, elles comptent parmi les entreprises les plus précieuses et les plus connues au monde. C'est une belle histoire, mais aussi une histoire qui souligne pourquoi le gouvernement doit briser les monopoles et promouvoir des marchés concurrentiels".

Trop de pouvoir

"Les grandes entreprises technologiques d'aujourd'hui ont trop de pouvoir - trop de pouvoir sur notre économie, notre société et notre démocratie", ajoute M. Warren. "Ils ont démoli la concurrence, utilisé nos informations privées à des fins lucratives, et fait pencher la balance contre tout le monde. Et ce faisant, ils ont nui aux petites entreprises et étouffé l'innovation".

Selon M. Warren, la " faible application des lois antitrust " a entraîné une réduction de la concurrence et de l'innovation dans le secteur de la technologie et un investissement laxiste du capital-risque dans les start-up pour concurrencer les grandes entreprises technologiques parce qu'il est "si facile pour ces dernières de se débarrasser de concurrents en croissance ou de les mettre à la porte".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.