Une gouverneure de la Fed évoque de possibles hausses de taux plus rapides

Une gouverneure de la Fed évoque de possibles hausses de taux plus rapides
Lael Brainard, une gouverneure de la Fed lors d'une conférence de presse de la Banque centrale européenne à Francfort-sur-main (Allemagne, ouest), le 4 novembre 2015

AFP, publié le mercredi 07 mars 2018 à 07h49

Lael Brainard, une gouverneure de la Fed, a évoqué mardi la possibilité de hausses de taux plus rapides de la part de la Banque centrale américaine en raison des conditions économiques favorables aux Etats-Unis et dans le monde.

"A de nombreux égards, l'environnement macro-économique actuel est le miroir inversé de ce qu'il était il y a environ deux ans. Auparavant, de forts vents contraires sapaient le rythme de la reprise et pesaient sur la conduite de la politique monétaire. Aujourd'hui, les vents contraires se transformant en vents porteurs, l'inverse pourrait être vrai", a estimé Mme Brainard lors d'un discours à New York.

Ces propos laissent entendre que la Fed pourrait remonter ses taux davantage que ce qui est actuellement envisagé soit trois hausses totalisant 0,75 point de pourcentage pour les porter dans une fourchette comprise entre 2 et 2,25% si la croissance économique américaine s'accélérait.

"La poursuite de la hausse des taux des fonds fédéraux va vraisemblablement rester appropriée pour s'assurer que l'inflation atteigne durablement notre cible et pour assurer le plein emploi", a assuré Mme Brainard. La cible d'inflation de la Fed est actuellement de 2% mais la hausse des prix mesurée par l'indice PCE, le baromètre retenu par la banque centrale, a atteint seulement 1,7% en janvier en glissement annuel, restant à ce niveau depuis le mois de novembre.

"Bien entendu, nous devrons également être prêts à ajuster la trajectoire de la politique monétaire dans une direction ou l'autre si les choses se passent différemment que ce à quoi nous nous attendons", a souligné Mme Brainard qui a été nommée gouverneure de la Fed par Barack Obama, le prédécesseur démocrate de Donald Trump.

La prochaine réunion de la Fed est prévue pour le 20 et le 21 mars et les analystes s'attendent à ce qu'elle remonte à cette occasion ses taux directeurs de 25 points de base.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Une gouverneure de la Fed évoque de possibles hausses de taux plus rapides
  • avatar
    soccia -

    Donc si l’on transpose les théories de la Dame à la situation financière de la France avec nos 2 200 milliards de la dette avouée, cela voudrait dire :
    1- Qu’à ce jour, le seul intérêt (1.70%), nous coute 37 milliards par an.
    2- Que ce taux pourrait remonter à 2.25%, soit un surcout d’intérêt de 12.1 milliards.
    3- Pour au total, annuel de 49.5 milliards.
    -49.5 milliards : C’est : 135.6 millions d’euros par jour dimanche compris
    -49.5 milliards : C’est : 2 752 808 Emplois au Smic (17 982€ annuel)
    -49.5 milliards : C’est : 114 Airbus A380 (prix catalogue : 436 millions)
    -49.5 milliards : C’est ce qui est offert au bénéfice des banques, à fond perdu, sans aucune contrepartie prouvée ni avérée pour les Citoyens et pour la protection du bien commun de la Nation.

    Chapeau les gestionnaires !!!!
    Question : Ça peut tenir encore combien de temps ?

  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions ---Statut : refusé ---Il y a 2 heures
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    120- fois censuré-repassé
    --------
    référence à l'article :
    Emmanuel Macron récite "Pierre et le Loup" à l'Elysée --Statut : refusé --Il y a 4 heures
    C'est bien, mais il aurait pu aussi réciter la Déclaration universelle des Droits de l'Homme -1948- et au hasard, l'article 25:
    Article 25
    1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
    2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.
    Mais tous les autres méritent d'être rappelés, surtout en ce moment où le libéralisme triomphant tente de mettre à mal tous les droits et le lien social forgé au fil des ans!
    19- censuré repassé
    --------
    référence à l'article :
    Herbergement des réfugiés: des foisons d'idées mais pas de solution miracle --Statut : refusé --Il y a 4 heures
    Partant du principe que la grande majorité des réfugiés et migrants sont des victimes des guerres militaires, pseudo ou religieuses, économiques, la mère de toutes les idées serait peut-être de mettre fin aux causes plutôt que de les laisser perdurer et d'être contraints de mettre en place des fausses bonnes solutions qui ne respectent même pas le minimum pour de l'habitat humain pérenne. Nos gouvernants, plutôt que de déplorer les déplacements de populations, les massacres, les tueries, les génocides, les viols, les destructions, les pollutions durables des sols, de l'air, de l'environnement, les noyades en Méditerranée, les marchés aux esclaves des trafiquants, les passeurs mafieux, et les arrivées contraintes de gens dans l'extrême misère, devraient enfin se mettre d'accord, n'en déplaise aux marchands d'armes de tous types, et déclarer les guerres illégales sur la Terre, et les fauteurs de ces guerres passibles d'un Tribunal International. Voilà une décision universelle qui aurait des effets bénéfiques immédiats pour tout le vivant, le végétal, la planète, d'une portée fédératrice concrète, et montrerait l'attachement des puissants à leurs Peuples respectifs, et à tous les Peuples en général. Chiche?
    10- censuré-repassé