Une panne technique rarissime chez Eurocontrol a perturbé le ciel européen

Une panne technique rarissime chez Eurocontrol a perturbé le ciel européen
Un expert d'Eurocontrol devant une carte du trafic aérien, à Bruxelles le 16 avril 2010

AFP, publié le mardi 03 avril 2018 à 23h02

Une panne technique rarissime chez Eurocontrol, l'organisme européen assurant la sécurité du trafic aérien, a entraîné mardi des retards au décollage et perturbé des vols commerciaux à travers tout le continent.

Dans la soirée, Eurocontrol a annoncé que l'incident, sans précédent depuis 2001, avait pris fin vers 18H00 GMT, avec le "retour à la normale" de son système de gestion du réseau aérien appelé ETFMS.

"Cela a été fait après de nombreux tests internes et en coordination avec les aéroports, les compagnies aériennes et le contrôle du trafic aérien à travers l'Europe et au-delà", a assuré l'organisme dans un communiqué, précisant que ce système permettait actuellement de gérer jusqu'à 36.000 vols par jour.

Dans l'après-midi, Eurocontrol avait prévenu qu'une panne du système ETFMS risquait d'entraîner des retards sur "environ la moitié" des 29.500 vols programmés mardi sur le réseau européen. La panne a eu pour conséquence la perte de quantité de plans de vols déposés par les compagnies aériennes. 

"Nous regrettons vivement les désagréments causés aujourd'hui aux voyageurs à travers l'Europe, mais la sécurité est notre priorité absolue en toutes circonstances", s'était excusé Eurocontrol en fin d'après-midi sur son compte Twitter.

Plusieurs grandes plateformes aéroportuaires d'Europe ont fait état d'un trafic ralenti par rapport à la normale.

L'aéroport international de Bruxelles a fait part d'une limitation de ses vols au décollage "à dix par heure".

"Notre trafic fait face à des retards dus à des problèmes dans les systèmes @eurocontrol", a indiqué de son côté l'aéroport d'Helsinki, sur Twitter également.

Les aéroports de Dublin, Prague et Copenhague ont également averti de possibles retards.

"Nous avons des retards au départ mais rien de dramatique, plus de 80% des vols sont à l'heure", a indiqué un porte-parole de l'aéroport de Francfort (Allemagne) joint par l'AFP.

Selon Eurocontrol, qui n'a pas précisé en fin d'incident le nombre de vols concernés, "les plans de vol déposés avant 10h26 UTC/GMT (12h26 heure de Paris) ont été perdus et il a été demandé aux opérateurs aériens de déposer à nouveau des plans de vol pour tous les appareils n'ayant pas encore décollé".

Si la société Aéroports de Paris a assuré n'avoir pas souffert de la panne, "tous les aéroports belges sont impactés", a souligné de son côté Belgocontrol, le régulateur belge du trafic aérien, dans l'après-midi.

L'aéroport d'Amsterdam-Schipol a invité les voyageurs à consulter les informations sur les vols sur son site internet à la suite de l'incident, faisant état de "possibles conséquences sur les procédures de départ".

Finalement "les conséquences sur nos horaires de vol sont limitées", a précisé plus tard la grande plateforme néerlandaise.

Eurocontrol est une organisation intergouvernementale basée à Bruxelles et regroupant 41 Etats membres, dont les pays de l'UE, mais aussi l'Ukraine, la Turquie et la Norvège.

Sur son site internet, l'organisation indique que son rôle est d'aider ses membres "à assurer un trafic aérien sûr, efficace et respectueux de l'environnement dans toute l'Europe", ajoutant que son objectif était de créer "un ciel unique européen".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.