Une plateforme d'assistance aux victimes de "cyber-attaque" voit le jour

Une plateforme d'assistance aux victimes de "cyber-attaque" voit le jour

Pirate Internet hacker cyberattaque

Boursier.com, publié le mardi 30 mai 2017 à 15h50

Particuliers, professionnels, politiques... Les pirates informatiques diversifient leurs cibles. Alors que 80% des Français se sentent exposés aux risques liés aux usages numériques (usurpation d'identité, le vol des données personnelles, introduction d'un virus...), selon une étude Toluna, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) a lancé ce mardi, un dispositif d'assistance aux victime d'actes de "cyber-malveillance".

Expérimentation

Ce service gratuit, copiloté par le ministère de l'Intérieur, sera dans un premier temps expérimenté jusqu'en octobre, dans une seule région, les Hauts-de-France, "représentative du territoire national par la diversité du taux d'urbanisation de ses départements et par l'implication des acteurs locaux dans la sécurité du numérique", souligne l'ANSSI.

Mise en relation des victimes avec des prestataires

La plateforme propose aux victimes de cyber-malveillance (entreprises, administrations, particuliers) de s'enregistrer. Ils seront alors mis en relation avec des prestataires de services informatiques de proximité - référencés sur la base du volontariat - à même de leur apporter une assistance. Ces derniers peuvent s'inscrire dès aujourd'hui, même si pour le moment, seuls les habitants des Hauts-de-France pourront bénéficier de leur expertise.

La plateforme propose également un espace de sensibilisation et de prévention, avec des vidéos expliquant les différentes formes de cyber-malveillance (rançongiciel, vidéo, téléphonie mobile...).  À terme, des campagnes de prévention seront lancées à l'échelle nationale, précise l'ANSSI.

Avec ce nouvel espace, l'Agence espère anticiper les cyber-attaques. Les informations transmises par les victimes de manière anonyme seront collectées par les prestataires de services, qui les analyseront pour appréhender les futurs piratages.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Une plateforme d'assistance aux victimes de "cyber-attaque" voit le jour
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]