Universités : les évacuations se poursuivent...

Universités : les évacuations se poursuivent...©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 mai 2018 à 13h15

Les évacuations d'universités se poursuivent un peu partout en France et elles sont désormais peu nombreuses à rester sous le contrôle des étudiants. Lundi matin, c'est celle de Rennes qui a été dégagée à son tour par les forces de l'ordre...

Plus qu'un tout petit nombre d'universités bloquées

"L'intervention s'est déroulée dans le calme et sans incident", a déclaré le président de Rennes 2, Olivier David... Tôt lundi matin, la police a investi les locaux de l'université bretonne où une soixantaine de personnes étaient encore présentes. Toutes ont été délogées sans violence à la demande du président de l'université.

Olivier David avait évoqué auprès des autorités "l'impossibilité de dialoguer avec l'assemblée générale étudiante" et la nécessité d'une "reprise rapide de l'activité". Des examens sont en effet prévus du 17 au 28 mai dans cet établissement...

Objectif examens !

Comme c'est le cas dans la plupart des autres universités évacuées, les dégâts matériels sont conséquents. Une estimation de leurs coûts est en cours et l'université a décidé de porter plainte contre les bloqueurs.

Inadmissible qu'une minorité puisse vouloir empêcher la majorité des étudiants de @UParisNanterre examens, année universitaire. Un diplôme, n'est papier, diplôme qu'il impératif préserver. - Frédérique Vidal (@VidalFrederique)

La ministre de l'Enseignement supérieur espère que tous les étudiants pourront passer leurs différents examens de fin d'année... Ceux de Nanterre n'ont pas eu cette chance, puisque le centre d'examen d'Arcueil a été pris d'assaut par des centaines de manifestants. Les examens ont ainsi été annulés, malgré la présence des forces de l'ordre à l'extérieur des locaux...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU