Universités : une rentrée 2021 en présentiel à 100% ?

Universités : une rentrée 2021 en présentiel à 100% ?©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 27 avril 2021 à 14h09

"Dans les semaines qui viennent", l'objectif est de "repasser à 50% de présentiel", selon la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal.

"Dans les semaines qui viennent", l'objectif est de "repasser à 50% de présentiel", selon la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal.

Bientôt le retour à une vie un peu plus normale pour les étudiants ? C'est en tout cas le souhait affiché mardi matin par Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Pour la rentrée de 2021, "on prépare une rentrée 100% en présentiel", a-t-elle annoncé sur France Inter. "Dans les semaines qui viennent", l'objectif est de "repasser à 50% de présentiel", a-t-elle ajouté.

"Le passage actuel à la demi-jauge va nous permettre de tester les protocoles, de voir comment mettre en place les auto tests. Il y a 800.000 auto-tests. On aura une solution de repli à demi jauge."

Des examens en présentiel

"A partir du 3 mai, les examens peuvent reprendre en présentiel", a précisé Frédérique Vidal. Puis, la reprise des cours pourra se faire avec "une jauge de 50%", les universités ayant notamment demandé de pouvoir organiser des sessions de remise à niveau pour certains étudiants, selon la ministre.

Concernant l'organisation des examens, la ministre a précisé qu'il n'y avait pas d'obligation à avoir un test pour se présenter. Les organisateurs ont prévu "des convocations très en amont, pour avoir des entrées fluides et multiples, des masques, gels, et locaux aérés. On n'enlève pas son masque pendant l'examen et on demande aux étudiants de ne pas s'attrouper."

Un jour par semaine à la fac actuellement

Les étudiants sont actuellement autorisés à venir physiquement à la fac un jour par semaine. "Ils sont plus de 60% à revenir", a-t-elle détaillé, soulignant que ce retour était "très variable d'un site à l'autre".

Interrogée sur le malaise des étudiants, elle a annoncé que les stages étudiants pourraient se faire jusqu'au 31 décembre. Le "chèque d'accompagnement psychologique" (CAP) renommé dispositif, qui permet aux étudiants fragilisés par la crise d'accéder à des séances gratuites de soutien psychologique, a été annoncée par le gouvernement le 15 janvier, et mis en place le 1er février. "On a environ 3.000 consultations par semaine", selon la ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.