UPS réclamerait 1,7 milliard d'euros de dommages et intérêts à l'Union européenne

UPS réclamerait 1,7 milliard d'euros de dommages et intérêts à l'Union européenne
UPS logo

Boursier.com, publié le lundi 26 février 2018 à 09h26

UPS ne fait pas dans la demi-mesure. Le géant américain de la livraison de colis réclamerait 1,7 milliard d'euros de dommages et intérêts à l'Union européenne pour avoir bloqué à tort son projet d'acquisition du néerlandais TNT. Bloomberg, qui a pu se procurer l'assignation remise à la justice, explique qu'UPS souhaite "être mis dans la situation où il aurait été si la décision illégale n'avait pas été adoptée par le biais de compensations". L'UE "a empêché le demandeur d'acquérir TNT et de concrétiser les avantages associés à cette transaction proposée", ajoute UPS.

FedEx en a profité

La Commission européenne avait mis son véto à cette opération de 5,2 MdsE, jugeant insuffisantes les concessions alors offertes par " Big Brown ". UPS avait alors contesté cette décision devant le Tribunal de l'UE, qui lui avait finalement donné raison. "La Commission a enfreint le droit d'UPS à se défendre en se fondant sur une analyse économétrique qui n'avait pas été discutée dans sa forme définitive lors de la procédure administrative", avait indiqué le tribunal l'an dernier.

Depuis, TNT a été racheté par l'autre colosse américain du secteur, FedEx.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.