Vacances d'été : les Français partent de plus en plus en septembre

Vacances d'été : les Français partent de plus en plus en septembre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 31 juillet 2018 à 12h10

Les habitudes des vacanciers changent... C'est en tout cas l'analyse faite par Comptoir des voyages via une enquête publiée le 27 juillet. Si les "juilletistes" sont toujours au rendez-vous, le nombre de personnes qui partent en septembre a quant à lui doublé entre 2016 et 2018, observe l'agence spécialisée dans les séjours spécialisés à l'étranger...

Les septembristes sont de plus en plus nombreux

Le coeur des départs en vacances a bien évidemment toujours lieu en juillet, à 54% en moyenne. En septembre 2018, les Français seront 20% à partir en vacances, "un signe évident que les voyageurs se détournent des rush de juillet et août et de la surpopulation des sites", souligne le PDG de Comptoir des Voyages, Alain Capestan.

Il note que comme pour le reste de l'été, les destinations privilégiées sont les longs courriers. "Ce sont souvent des vacanciers qui ont des enfants en bas-âge et majoritairement des retraités qui peuvent se permettre de partir pendant le mois de septembre", ajoute-t-il.

L'Afrique revient fort

Cette année, la destination long-courrier qui plaît, c'est l'Afrique. Le continent réalise sa meilleure saison sur les cinq dernières années après avoir été boudé. "Le continent a notamment souffert d'Ebola" ce qui a considérablement fait baisser l'affluence touristique, affirme Alain Capestan. Désormais, parmi les pays les plus demandés on retrouve la Namibie et la Tanzanie notamment dans le but d'effectuer un safari. En Europe, les vacanciers privilégient le nord, "sans raison apparente, ce sont des phénomènes de mode", constate-t-il.

Souvent, les voyages ont été réservés des mois à l'avance. Pour obtenir des tarifs plus avantageux, nombreux sont ceux qui prévoient leur périple 6 à 8 mois avant de partir. "On peut gagner jusqu'à 20% sur le prix d'un séjour sur mesure et itinérant en le réservant longtemps avant", souligne Comptoir des voyages...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU