Vacances : les Français ont choisi la famille et les amis en 2020

Vacances : les Français ont choisi la famille et les amis en 2020
Sables d'Olonne, vacances, été

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 19 mai 2021 à 18h05

L'année 2020 a été particulièrement difficile pour les professionnels du tourisme, confirme l'Insee. Avec la crise, les Français ont préféré se faire héberger par des proches plutôt que de payer leurs séjours.

L'année 2020 a été particulièrement difficile pour les professionnels du tourisme, confirme l'Insee. Avec la crise, les Français ont préféré se faire héberger par des proches plutôt que de payer leurs séjours.

"Le secteur de l'hébergement touristique a subi de plein fouet la crise sanitaire", confirme l'Insee dans son rapport pour 2020 publié ce mercredi. Dès la mi-mars, les fermetures d'établissements et le confinement ont entraîné une chute brutale de la fréquentation touristique.

Par rapport à 2019, les nuitées ont diminué de moitié dans les hôtels de France métropolitaine. La chute a été particulièrement brutale en Île-de-France (-65%), qui accueille habituellement un tiers des nuitées passées en France métropolitaine.

Cette région représente surtout la moitié des nuitées de touristes provenant de l'étranger et le tiers des nuitées du tourisme d'affaires, deux segments de ce secteur particulièrement affectés par la crise sanitaire. Le Grand Est est la deuxième région la plus touchée avec une baisse de plus de moitié des nuitées.

La famille et les amis

Lorsqu'ils sont partis, les touristes français ont privilégié l'hébergement non marchand, passant leurs vacances dans leurs résidences secondaires, dans leur famille ou chez des amis. Les nuitées n'y ont reculé que de 12% entre 2020 et 2019, contre une baisse de 26% dans l'ensemble des hébergements marchands (hôtels, campings, hébergements individuels loués par des particuliers, y compris via les plateformes de réservation internet, etc.). Les nuitées passées dans les hébergements non marchands ont même progressé durant l'été 2020 par rapport à l'été 2019.

Autre grand changement lié à la crise sanitaire : les résidents ont voyagé beaucoup plus souvent à l'intérieur de leur région. Le tourisme lors des fêtes de fin d'année s'est également beaucoup reporté sur ces hébergements non marchands.

Les nuitées "marchandes" ont ainsi diminué de moitié en décembre 2020, tandis que le nombre de nuitées "non marchandes" est resté stable. "Ces modes d'hébergement ont probablement été plébiscités parce qu'ils permettent de retrouver des proches tout en limitant les dépenses et en restreignant les contacts", analyse l'Insee.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.