Vaccin anti-covid : attention au crime organisé, alerte Interpol

Vaccin anti-covid : attention au crime organisé, alerte Interpol
dose vaccin anti-covid 19

Boursier.com, publié le mercredi 02 décembre 2020 à 14h25

L'agence de coopération policière indique avoir demandé aux 194 pays membres de se préparer à cette menace.

Le calendrier accélère pour le vaccin contre le coronavirus... Le Royaume-Uni est devenu mercredi le premier pays au monde à autoriser la formule de l'Américain Pfizer et de son partenaire allemand BioNTech. Le vaccin sera disponible dans tout le pays à partir de la semaine prochaine, promet même le gouvernement britannique.

Problème : le crime organisé risque de s'intéresser de près aux vaccins contre le coronavirus et à la vente de contre-façons... C'est l'alerte lancée mercredi par Interpol. Dans un communiqué, l'agence de coopération policière indique avoir demandé aux 194 pays membres de se préparer à cette menace.

"Alors que les gouvernements se préparent à déployer les vaccins, des organisations criminelles projettent d'infiltrer ou de perturber les chaînes d'approvisionnement", indique le secrétaire général d'Interpol, Jürgen Stock.

Faux sites et faux produits

Les réseaux criminels, ajoute-t-il, vont aussi cibler les populations via de faux sites internet et de faux produits pharmaceutiques qui "pourraient constituer un risque significatif pour leur santé, voire pour leur vie".

La coordination entre les agences chargées de la sécurité et les autorités de régulation sanitaire sera "vitale", ajoute Interpol.

Jean Castex en a dit plus mercredi matin sur la stratégie progressive de vaccination de la France contre le coronavirus. "Nous avons pré-commandé par le système européen de quoi vacciner 100 millions de personnes", a déclaré le Premier ministre sur RMC et BFM, quand la France compte 67 millions d'habitants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.