Vaccin anti-Covid : l'UE négocie de nouvelles commandes

Vaccin anti-Covid : l'UE négocie de nouvelles commandes©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 15 février 2021 à 21h20

L'UE discute d'un nouveau contrat avec le laboratoire Moderna et devrait conclure rapidement avec Novavax, selon des sources européennes citées par Reuters. Avec AstraZeneca, les discussions se poursuivent pour obtenir les doses promises...

Critiquée pour avoir mal négocié les contrats et le calendrier des livraisons de vaccins contre le coronavirus, l'Union Européenne s'efforce désormais d'obtenir les doses promises et de négocier de nouveaux contrats pour assurer l'approvisionnement. L'objectif étant toujours de vacciner 70% de la population adulte de l'UE d'ici à la fin de l'été.

Ainsi, selon des sources européennes citées lundi par 'Reuters', l'UE discute d'un nouveau contrat de vaccins contre le coronavirus avec le laboratoire américain Moderna.

Seulement 10 millions de doses de Moderna livrées au 1er trimestre

Dans le cadre de ce nouvel accord d'approvisionnement, l'UE aurait la garantie de recevoir 150 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna, en plus des 160 millions déjà réservées au laboratoire américain, selon ces sources européennes, soit un total de 310 millions de doses. Cependant, Jusqu'à présent, des difficultés de production n'ont permis à la biotech américaine de livrer à l'UE que 10 millions de doses au premier trimestre.

Moderna a en outre signé des contrats avec les Etats-Unis pour la fourniture de 300 millions de doses de son vaccin, dont le dernier volet de 100 millions de doses a été conclu le 11 février.

L'UE est par ailleurs sur le point de finaliser des discussions avec le laboratoire Novavax pour une fourniture de 200 millions de doses, a déclaré l'une des sources, confirmant une information rapportée la semaine dernière par Reuters.

Des vaccins AstraZeneca produits hors d'Europe réorientés vers l'UE ?

D'autre part, l'UE poursuit ses réunions hebdomadaires avec le laboratoire AstraZeneca, qui avait déclenché en janvier la colère de Bruxelles en annonçant des livraisons bien moins élevées que prévu... Selon 'Reuters', le groupe britannique laisse désormais entendre qu'il pourrait fournir à l'UE des doses produites en dehors d'Europe pour compenser la baisse prévue de ses livraisons dans l'Union européenne.

AstraZeneca avait pris de court l'UE le 22 janvier en décidant de réduire son objectif de fourniture de vaccins au bloc d'environ 60% au premier trimestre, à 31 millions de doses en raison, avait-il dit, de problèmes de production. Face aux protestations de la Commission européenne, le laboratoire avait alors ensuite promis de livrer finalement 40 millions de doses à l'UE.

L'UE, qui a précommandé déjà au total près de 2,3 milliards de doses de vaccins auprès de six laboratoires, s'est fixé pour objectif de vacciner d'ici la fin de l'été 70% des adultes qui composent sa population de 450 millions d'habitants, mais le bloc peine pour le moment à obtenir les doses promises par les groupes pharmaceutiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.