Vaccination : 400.000 salariés de la "deuxième ligne" vont bénéficier d'un accès prioritaire dès samedi

Vaccination : 400.000 salariés de la "deuxième ligne" vont bénéficier d'un accès prioritaire dès samedi
Vaccination contre le Covid-19

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 21 avril 2021 à 06h42

Cette opération, qui débutera samedi pour une durée de deux semaines, concernera au total 20 métiers de la "deuxième ligne"...

Cette opération, qui débutera samedi pour une durée de deux semaines, concernera au total 20 métiers de la "deuxième ligne"...

Après les enseignants et les forces de l'ordre, les salariés de certaines professions vont pouvoir bénéficier de créneaux prioritaires... A la suite d'une réunion mardi avec les partenaires sociaux, qui devait permettre d'identifier les métiers essentiels qui s'exercent sur site et en contact du public, le ministère du Travail a annoncé que 400.000 salariés de la deuxième ligne, âgés de 55 ans et plus, avec ou sans comorbidité pourront se faire vacciner contre le Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca.

Cette opération, qui débutera samedi pour une durée de deux semaines, a pour objectif de "donner un accès plus rapide à la vaccination en permettant une prise de rendez-vous prioritaire", a précisé le ministère.

Ces vaccinations concerneront au total 20 métiers de la "deuxième ligne", qui devront répondre à trois nouveaux critères :"travailler en milieu clos", "rencontrer une difficulté pour respecter les gestes barrière" et "exercer un métier au contact important et répété avec du public qui présente donc davantage de risques".

Chauffeur routier, caissière, agent des pompes funèbres...

Lundi, la ministre du Travail Elisabeth Borne avait jugé "important de donner un accès prioritaire à la vaccination aux professions les plus exposées. Ça peut être les éboueurs, les conducteurs de bus, les agents d'entretien ou les assistantes maternelles". "On travaille depuis des mois sur la liste des travailleurs de la deuxième ligne. Je souhaite notamment un accès prioritaire à la vaccination pour les éboueurs et les conducteurs de bus ", avait-elle insisté sur 'France Inter'.

Selon le quotidien, la liste des métiers doit être définitivement arrêtée dans la journée. Parmi les professions retenues, on retrouve les chauffeurs routiers, les caissières, les agent des pompes funèbres, les salariés des abattoirs, les agent d'entretien en centre de tri de déchets, les agents de nettoyage, les éboueurs, les agents de sécurité dans les commerces ou encore les agents de sûreté dans les transports en commun...

Pas d'obligation

Les indépendants, comme les intérimaires de ces secteurs pourront également bénéficier de créneaux prioritaires. Les personnes concernées devront fournir une déclaration sur l'honneur précisant faire bien partie des professions retenues ou un bulletin de salaire.

"Chaque personne est libre du choix de se faire vacciner" et "l'employeur n'a pas le droit de l'exiger de la part de son salarié ou même de savoir s'il est vacciné ou pas au nom du secret médical", a souligné le ministère du Travail, cité par 'Le Parisien'...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.