Vaccination : selon Doctolib, 50% des Français auront reçu une première dose d'ici fin juin

Vaccination : selon Doctolib, 50% des Français auront reçu une première dose d'ici fin juin
Vaccin Covid-19, coronavirus, vaccination.

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 28 avril 2021 à 16h20

Selon le PDG de Doctolib Stanislas Niox-Chateau, plus de 200.000 rendez-vous sont pris sur la plateforme chaque jour...

Selon le PDG de Doctolib Stanislas Niox-Chateau, plus de 200.000 rendez-vous sont pris sur la plateforme chaque jour...

Les objectifs du gouvernement fixés à 20 millions de primo-vaccinés mi-mai et à 30 millions mi-juin seront-ils atteints ? Alors que le déploiement de la vaccination contre le Covid-19 se poursuit en France, Doctolib a annoncé ce mercredi le lancement d'un nouvel outil dédié à la campagne de vaccination contre le coronavirus, permettant d'avoir accès aux statistiques et prévisions.

"D'ici au 15 mai, nos prévisions montrent que 20 millions de Français auront reçu une première dose, et d'ici au 29 juin, 50% d'entre eux seront aussi vaccinés avec cette première dose", a détaillé au micro d''Europe 1' le PDG de la plateforme de rendez-vous médicaux en ligne, Stanislas Niox-Chateau.

"Aujourd'hui, on vaccine 450.000 patients par jour, c'est 2 fois plus que début mars et 4 fois plus que début février. Et il y a 230.000 rendez-vous qui sont pris sur Doctolib chaque jour", a-t-il précisé.

"La campagne de vaccination poursuit son accélération"

"Ce n'est pas une nouveauté, car cela fait depuis plus de 10 jours qu'il y a ces plus de 200.000 rendez-vous", a souligné Stanislas Niox-Chateau, qui explique avoir "construit un modèle de prévisions basé sur la population vaccinée à date, les statistiques d'activité constatées sur Doctolib depuis 4 mois et les prévisions de livraisons de vaccins".

"Le facteur limitant, c'est la livraison de vaccins. Or, nous avons eu de bonnes nouvelles sur les dernières semaines, donc la campagne de vaccination poursuit son accélération avec une stratégie qui est claire : vacciner d'abord les plus âgés", a-t-il poursuivi.

Le phénomène des "créneaux vides" pas généralisé

Revenant par ailleurs sur la polémique des "créneaux vides" dans les centres de vaccination, le PDG de Doctolib assure qu'il s'agit d'"un phénomène limité à quelques endroits dans une centaine de centres sur les 1.800 en France". "Les créneaux vides et l'information qui a été donnée n'est pas la réalité. On observe au contraire une dynamique très positive qui va se poursuivre dans les jours à venir", a-t-il insisté.

Depuis quelques jours, de nombreuses internautes partagent sur les réseaux sociaux des captures d'écran, notamment du site Doctolib, montrant des dizaines de créneaux de vaccination contre le Covid-19, réservés aux personnes dans la tranche d'âge autorisée, en attente de trouver preneur. Certaines voix se sont ainsi élevées afin de réclamer une ouverture plus rapide à la vaccination de plus jeunes catégories d'âge...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.