Vaccins : la tension reste forte entre Londres et Bruxelles

Vaccins : la tension reste forte entre Londres et Bruxelles
Jean-Yves Le Drian, affaires étrangères, diplomatie

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 26 mars 2021 à 17h06

Selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, le Royaume-Uni fait du "chantage" sur les livraisons de vaccin AstraZeneca, à cause d'un "problème de deuxième dose".

Selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, le Royaume-Uni fait du "chantage" sur les livraisons de vaccin AstraZeneca, à cause d'un "problème de deuxième dose".

Paris tape du poing sur la table !... Alors que la tension monte entre Londres et Bruxelles autour des exportations du vaccin d'AstraZeneca, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a accusé le Royaume-Uni de faire du "chantage" sur les livraisons de vaccin du laboratoire anglo-suédois, à cause d'un "problème de deuxième dose".

"Le Royaume-Uni s'est enorgueilli d'avoir beaucoup vacciné pour la première dose, sauf qu'ils ont un problème de deuxième dose", a-t-il en effet expliqué ce vendredi sur 'franceinfo', rappelant qu'"on est vacciné quand on a les deux doses, et aujourd'hui, il y a autant de vaccinés des deux doses en France qu'au Royaume-Uni".

"Il faut trouver avec le Royaume-Uni une relation de coopération pour qu'AstraZeneca remplisse ses engagements signés avec l'Union européenne et que chacun puisse s'y retrouver", a estimé le chef de la diplomatie française...

Eviter "une guerre des vaccins"

Mais "on ne peut pas jouer comme ça un peu au chantage dans la mesure où on a voulu vacciner à tour de bras la première dose, et on se trouve un peu handicapé pour la seconde... L'Europe n'a pas à faire les frais de cette politique-là", a ajouté Jean-Yves Le Drian, qui espère "arriver à un accord".

"Ce serait stupéfiant de se faire, entre le Royaume-Uni et l'Europe, une guerre des vaccins", a souligné le ministre, qui insiste sur le fait que l'UE "a eu la volonté d'agir en commun pour l'acquisition des vaccins... C'était un choix essentiel et bénéfique pour tout le monde !".

Par ailleurs, Jean-Yves Le Drian a souligné que "les Européens seront le premier producteur de vaccins au monde", précisant qu'à la fin de cette année, "peut-être même à l'été, nous aurons produit en Europe près de 2,5 milliards de doses de vaccin".

Frustration face aux retards

Alors que les retards dans les campagnes de vaccination européennes s'accumulent, l'importation en Grande-Bretagne de 21 millions de doses vaccinales produites dans l'UE a pour rappel provoqué une querelle entre Londres et les 27.

Jeudi, les dirigeants européens ont fait part de leur frustration face aux retards majeurs pris dans les livraisons du vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca, alors que l'Europe fait face à une troisième vague de l'épidémie. Les dirigeants des 27 ont annoncé que les exportations de ce vaccin seraient bloquées jusqu'à la livraison des doses promises à l'UE, alors que les programmes vaccinaux européens prennent du retard comparé aux campagnes britannique et américaine...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.