Vague de froid : vers un "accompagnement spécifique" pour les agriculteurs

Vague de froid : vers un "accompagnement spécifique" pour les agriculteurs
Ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement.

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 09 avril 2021 à 11h02

Le régime de calamité agricole va être déployé, a indiqué le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie.

Le régime de calamité agricole va être déployé, a indiqué le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie.

Alors que la vague de froid et les fortes gelées printanières ont touché de nombreuses régions et cultures ces derniers jours en France, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a promis ce vendredi la mise en place d'"un accompagnement spécifique" pour les agriculteurs.

"On a eu un double événement exceptionnel, de très fortes chaleurs la semaine dernière", où "les bougerons sont sortis et du jour au lendemain", puis "une chute massive des températures, venues tuer griller ces bourgeons", a-t-il expliqué sur 'BFMTV'.

S'il est encore trop tôt pour dresser un état des lieux, "des centaines de milliers d'hectares" sont concernés, a estimé le ministre, qui assure qu'il se tiendra aux côtés des producteurs dont les cultures ont été durement touchées par le gel, mais sans donner de détail sur le montant de l'enveloppe qui sera débloquée.

Le régime de calamité agricole lancé "dès maintenant"

Comme il avait déjà annoncé jeudi, le gouvernement va déployer le régime de calamité agricole. Ce régime, qui permet des indemnisations à certains agriculteurs (les viticulteurs notamment en sont exclus), sera lancé "dès maintenant", a-t-il souligné.

"La viticulture n'est pas éligible", a ainsi rappelé Julien Denormandie, ajoutant toutefois travailler avec le ministre délégué aux Comptes Publics Olivier Dussopt sur "d'autres mécanismes comme les dispositifs fiscaux habituels dans ces cas-là pour alléger les trésoreries".

"La mobilisation, c'est aussi celle des assureurs"

"Notre mobilisation est totale pour que les mesures d'accompagnement soient mises en place le plus rapidement possible. Et ces mesures d'accompagnement, c'est d'abord les mesures de l'Etat", a encore assuré Julien Denormandie à 'franceinfo'.

"On va étudier également les dispositifs fiscaux habituels que nous pouvons mettre à disposition des agriculteurs qui sont face à ces difficultés. Mais la mobilisation, c'est aussi celle des assureurs", a-t-il également affirmé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.