Variant brésilien : une amende de 1.500 euros pour les voyageurs qui ne respectent pas la quarantaine

Variant brésilien : une amende de 1.500 euros pour les voyageurs qui ne respectent pas la quarantaine
Gabriel Attal, porte-parle du gouvernement.

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 19 avril 2021 à 10h59

Matignon a annoncé samedi l'instauration d'une quarantaine obligatoire de 10 jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud...

Matignon a annoncé samedi l'instauration d'une quarantaine obligatoire de 10 jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud...

Après la suspension des vols avec le Brésil, Matignon a annoncé samedi l'instauration d'une quarantaine obligatoire de 10 jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud, face à l'inquiétude sur les variants du Covid-19.

S'ils ne respectent pas cette nouvelle règle, ils pourront subir une amende de 1.500 euros et de 3.000 euros en cas de récidive, a indiqué ce lundi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur 'Europe 1'.

"La liste des motifs et des catégories de personnes autorisées à venir en France sera restreinte" pour l'essentiel, aux seuls ressortissants nationaux, leurs conjoints et enfants, et aux ressortissants de l'Union européenne ou d'un pays tiers ayant leur résidence principale en France, a-t-il également précisé...

Renforcement du dispositif de test avant l'embarquement

Par ailleurs, un renforcement du dispositif de test avant l'embarquement est prévu... Les voyageurs devront présenter un test PCR négatif de moins de 36 heures (au lieu de 72 heures), ou un test PCR négatif de moins de 72 heures accompagné d'un test antigénique négatif de moins de 24 heures. La réalisation d'un test antigénique sera rendue systématique à l'arrivée en France, avant de quitter l'aéroport.

Pour rappel, le Premier ministre Jean Castex s'est félicité, dans un communiqué publié samedi soir, d'une stabilisation de l'épidémie, mais a annoncé de nouvelles restrictions pour accompagner la reprise des vols en provenance de pays où les variants font craindre une nouvelle vague, comme le Brésil.

La Guyane concernée

"Alors que la situation épidémique se stabilise sur le territoire national, sous l'effet des mesures de freinage mises en place depuis deux semaines et de l'accélération de la campagne vaccinale, la propagation non maîtrisée du virus dans certains pays, et en particulier de plusieurs variants d'intérêt faisant craindre un risque de transmissibilité accrueou d'échappement vaccinal, imposent un renforcement des mesures de contrôle des arrivées depuis ces pays", a-t-il dit.

L'isolement de 10 jours, accompagné d'un renforcement des amendes, sera mis en place progressivement jusqu'à sa pleine entrée en vigueur le 24 avril prochain. Cette mesure s'appliquera aussi aux voyageurs en provenance de Guyane...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.