Vente en ligne : Bercy publie un guide pratique pour aider les commerçants

Vente en ligne : Bercy publie un guide pratique pour aider les commerçants
Fevad, shopping

Boursier.com, publié le jeudi 05 novembre 2020 à 12h59

Seul un tiers des petits commerçants ont une présence en ligne, a regretté le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Baisser le rideau, mais rester ouvert malgré le confinement, en utilisant les mêmes outils que le commerce en ligne. Le ministère de l'Economie a rendu public ce jeudi un guide pratique pour accompagner les TPE, les artisans, les commerçants et les restaurateurs dans cette démarche, alors qu'un certain nombre de commerces sont à l'arrêt depuis une semaine.

"Le gouvernement poursuit son accompagnement auprès des artisans, des commerçants, des restaurateurs et des indépendants qui souhaitent poursuivre leur activité grâce à la numérisation, pendant la période de confinement, en publiant un guide pratique qui recense les conseils et les bonnes pratiques numériques", indique ainsi Bercy dans un communiqué.

Ce guide, qui a vocation à être enrichi régulièrement, identifie trois étapes : "être visible", "informer et garder le contact avec ses clients en faisant connaitre son offre" et "développer la vente par le retrait de commande, la livraison à domicile ou la vente en ligne".

Seul 1 magasin sur 3 a un site internet

En effet, l'objectif est clair : "qu'il y ait moins de la moitié des petits commerçants qui ne soient pas digitalisés" à la sortie de la crise, comme l'a affirmé ce week-end sur 'BFMTV' le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui annonçait dans le même temps un plan de soutien et un accompagnement afin d'inciter les petits commerces à sauter le pas.

Il faut dire que seul un tiers d'entre eux ont une présence en ligne, c'est-à-dire un site web ou de la vente de leurs produits sur de grandes plateformes. Si ce guide n'offre qu'une première orientation aux commerçants, ces derniers peuvent se rendre sur le site du ministère de l'Economie pour trouver des aides plus concrètes.

Appel à projets lancé le 3 novembre

Le 3 novembre dernier, un appel à projet a par ailleurs été lancé pour recenser les opérateurs prêts à proposer des solutions gratuites ou à tarifs préférentiels pendant la période de reconfinement.

"Afin d'apporter une réponse adaptée aux enjeux des entreprises de proximité, les offres de solutions numériques nécessaires à la mise en oeuvre des différentes actions (intégrer une place de marché locale, mettre en place le paiement en ligne, créer son site internet...) seront référencées grâce à l'appel à projets", a indiqué le ministère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.