Vers un 6ème mois de hausse consécutif des prix du gaz ?

Vers un 6ème mois de hausse consécutif des prix du gaz ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 septembre 2018 à 21h26

Révisés tous les mois, les prix réglementés du gaz devraient augmenter en moyenne de 3% le 1er octobre prochain, selon des informations publiées vendredi par 'Le Figaro'. Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie sont indexés pour partie sur les cours du pétrole, qui ont fortement progressé ces derniers mois.

Les prix réglementés sont appliqués à environ 4,5 millions de foyers sur les quelque 11 millions d'abonnés au gaz, une majorité de Français ayant désormais opté pour des offres au prix du marché proposées par Engie et ses concurrents.

Six hausses d'affilée depuis le mois de mai

Si cette hausse se confirme, il s'agira du 6ème mois consécutif de hausse des prix, le mouvement le plus sensible ayant eu lieu en juillet, avec une hausse de 7,4%, liée au cours du brut mais aussi à la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie. Les prix avait été relevés de 0,9% en septembre, de 0,2% en août, de 2,1% en juin et de 0,4% en mai.

Depuis le début de l'année, seuls deux mois ont connu une baisse de prix : avril (-1,1%) et mars (-3%). Les prix avaient grimpé de 1,3% en février et bondi de 6,9% en janvier 2018, ce dernier coup de pouce étant lié en partie à une hausse de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN)..

Fin programmée des tarifs réglementés en 2023

Ces tarifs réglementés sont appelés à disparaître après une décision du Conseil d'Etat de juillet 2017 selon laquelle ils constituent une entrave "à la réalisation d'un marché du gaz naturel concurrentiel".

Dans le cadre de la loi Pacte, un amendement a été pris qui prévoit que ce système régulé prenne fin en 2023. En attendant, une ordonnance est actuellement en voie d'élaboration, pour déterminer la date à partir de laquelle il ne sera plus possible de souscrire un nouvel abonnement au gaz à un tarif réglementé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.