Vers un bouleversement du marché de la santé aux Etats-Unis

Vers un bouleversement du marché de la santé aux Etats-Unis
santé carte vitale

Boursier.com, publié le lundi 04 décembre 2017 à 15h06

Les ambitions d'Amazon ont des répercussions jusque dans le secteur de la santé aux Etats-Unis. Si elle n'est pas uniquement liée à la puissance du mastodonte de la vente en ligne, la plus importante opération de fusion et acquisition de l'année a été annoncée ce week-end dans l'industrie de la santé. La chaîne de pharmacies CVS Health a en effet accepté de débourser 69 milliards de dollars pour racheter le spécialiste de l'assurance maladie Aetna. Dans le détail, les actionnaires d'Aetna recevront 145 dollars plus 0,8378 action CVS Health pour chaque titre détenu, soit 207$ par pièce.

Vers un bouleversement du paysage de la santé aux Etats-Unis

En cas d'approbation par les autorités de la concurrence, la transaction bouleverserait le paysage médical outre-Atlantique. CVS, qui promet une baisse immédiate des coûts de santé, souhaiterait notamment transformer ses 9700 pharmacies en centres médicaux communautaires où les soins de base pourront être réalisés. CVS pourrait ainsi fournir des services de santé aux 23 millions d'affiliés de l'assureur et réduire sa dépendance à la vente au détail de médicaments où la concurrence est de plus en plus forte. Une activité dans laquelle les grands acteurs de la distribution en ligne ont de grandes ambitions, à l'image d'Amazon. "Quand vous entrez chez CVS, vous avez la pharmacie. Et s'il y avait un centre d'ophtalmologie et d'audiologie, et peut-être un nutritionniste, voire une sorte de gestionnaire de soins", explique le PDG de CVS Health, Larry Merlo.

Plus de 240 Mds$ de revenus annuels

Outre la concurrence menaçante des géants du net, les assureurs santé et les réseaux de pharmacies aux Etats-Unis sont poussés à se rapprocher en raison d'une multitude de facteurs tels que la généralisation de la couverture maladie mise en place par l'Obamacare et la hausse des prix des médicaments. Les deux entreprises, qui réaliseraient ensemble des revenus annuels de plus de 240 milliards de dollars, tablent sur 750 millions de dollars de synergies dès la deuxième année pleine de leur fusion, qu'elles espèrent conclure dans le courant du deuxième semestre de l'année prochaine.

La Justice comme principal obstacle

Reste désormais à convaincre les autorités de la concurrence du bien-fondé de l'opération. Un obstacle loin d'être négligeable au regard des dernières décisions du régulateur dans le secteur. Le département de la Justice s'est dernièrement opposé au mariage entre Aetna et son concurrent Humana et au rapprochement entre les assureurs santé Anthem et Cigna. Comme le rappelle Reuters, CVS et Aetna n'interviennent pas au même échelon du système de santé aux Etats-Unis mais le régulateur s'est montré plus sourcilleux récemment en ce qui concerne les fusions verticales, dans lesquelles les entreprises ne sont pas en concurrence directe et opèrent à des niveaux différents de la chaîne de production.

Série d'opérations à attendre?

En cas de feu vert, les analystes sont quasi unanimes. Une vague de fusion-acquisition est à attendre dans une industrie où la consolidation apparaît inévitable. "Je pense que cela va créer plus de consolidation entre les assureurs et les détaillants, brouillant les lignes", indique par exemple au 'Washington Post', Ana Gupte, analyste chez Leerink Partners, qui a récemment identifié Walgreens Boots Alliance ou Walmart comme possible acquéreur de l'assureur Humana. Les cartes sont entre les mains du Département de la Justice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.