Vers un plan pour le "petit commerce", l'artisanat et les indépendants

Vers un plan pour le "petit commerce", l'artisanat et les indépendants©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 03 juin 2020 à 15h18

La secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher a annoncé "un plan pour le petit commerce, l'artisanat et les indépendants" pour début juillet.

"La consommation a envie de repartir", selon la secrétaire d'Etat à l'Economie... Alors que les commerces de biens "non essentiels" ont pu lever leur rideau le 11 mai dernier et que les cafés, bars et restaurants dans les zones vertes, et seulement les terrasses dans les zones oranges, ont rouvert mardi, Agnès Pannier-Runacher a annoncé "un plan pour le petit commerce, l'artisanat et les indépendants" pour début juillet.

"On sent qu'il y a une envie de repartir", a-t-elle insisté au micro de 'France Inter' ce mercredi. "J'étais en visite hier pour le plan automobile et les annonces de prime à la conversion dans une concession. Là aussi, ils étaient obligés d'élargir les horaires pour accueillir les personnes. C'est un très bon signal", a-t-elle estimé.

Pas encore de "chiffres précis"

"On n'a pas de chiffres précis, il faut être prudent", a-t-elle tempéré, mais "les gens se bousculent dans les concessions automobiles". De même que pour les magasins d'ameublement, "les professionnels de l'ameublement me disaient le week-end du 25 mai : 'J'ai déjà fait mon mois de mai de l'année dernière'", a assuré la secrétaire d'Etat.

Concernant la réouverture des cafés, bars et restaurants dans les zones vertes, et seulement des terrasses dans les zones orange (Île-de-France, Mayotte, Guyane), les Français étaient bien au rendez-vous mardi, selon la secrétaire d'Etat.

La réouverture des bars et restaurants "s'est très bien passé"

"Il y avait beaucoup d'engouement, ça s'est très bien passé", malgré quelques ajustements nécessaires pour appliquer les règles sanitaires, a-t-elle expliqué, ajoutant avoir "toute confiance" pour que "ça se régule en termes de distanciation sociale".

Sur Twitter, Emmanuel Macron avait salué "le retour des jours heureux" avec la réouverture de ces commerces. "Nul doute que les Français seront là pour retrouver cette part de l'esprit français, de notre culture et de notre art de vivre. En ces temps difficiles, l'Etat continuera à soutenir ce secteur", a-t-il ajouté, alors que certains établissements ont ouvert dès minuit pour accueillir leurs premiers clients depuis le confinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.