Vers une aide à l'achat de masques pour les plus modestes ?

Vers une aide à l'achat de masques pour les plus modestes ?
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie

Boursier.com, publié le mardi 21 juillet 2020 à 10h47

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire n'a pas écarté l'idée d'aider les ménages modestes à acheter des masques, estimant qu'il s'agit d'un sujet à regarder "attentivement"...

Alors que le port du masque est obligatoire depuis le 20 juillet dans les lieux clos accueillant du public pour lutter contre la propagation du Covid-19, de nombreuses voix s'élèvent pour demander une prise en charge financière de l'Etat. Sur 'franceinfo' ce mardi, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire ne s'est pas montré fermé à l'idée d'aider les ménages modestes à acheter des masques.

"Est-ce qu'il faut une prise en charge complémentaire ? Je trouve que c'est un bon débat, je n'ai pas la réponse ce matin, mais je trouve que c'est une question qui se regarde attentivement", a estimé le ministre. "Cela peut représenter effectivement pour des familles un coût important", a-t-il également convenu, soulignant que les entreprises et les administrations équipaient déjà leurs salariés.

Pour rappel, le masque est désormais devenu obligatoire notamment dans les commerces, "les établissements recevant du public", les "marchés couverts" ou encore les banques. Les réfractaires risquent une amende de 135 euros.

228 euros par mois pour une famille ?

Encadré par la loi, le prix maximum de vente aux consommateurs des masques à usage unique est actuellement fixé à 95 centimes d'euros toutes taxes comprises l'unité, soit 47,50 euros la boîte de 50 masques. Mais alors que le gouvernement a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos, le budget mensuel risque d'augmenter rapidement...

Selon les calculs du 'Parisien', cela peut constituer un budget de 228 euros pour une famille de quatre personnes dont deux enfants de plus de 11 ans, pour qui le masque est à porter dans les mêmes conditions que pour les adultes. Le masque en tissu reste une alternative moins onéreuse, avec un budget mensuel de 96 euros pour une famille de quatre personnes...

Il faudrait une aide financière de 50 euros par mois, selon la CLVC

"L'achat de masques pèse sur le budget des familles et dès l'instant où il s'agit d'un besoin réel, le gouvernement devrait se poser la question du surcoût que l'on ne peut pas imposer aux plus précaires", a estimé Jean-Yves Mano, président de l'association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) interrogé par 'LCI'.

Afin de faire face à ces dépenses, l'association de défense des consommateurs a demandé au gouvernement, de prévoir "pour les populations précaires une aide financière mensuelle de 50 euros par personne composant la famille".

La question de la gratuité des masques revient également avec insistance depuis le début de l'épidémie. "Les députés socialistes demandent d'organiser la gratuité des masques pour toutes et tous", a indiqué dans un communiqué le groupe PS, qui souhaite que "l'accès aux masques et leur renouvellement ne dépendent pas du pouvoir d'achat de chaque ménage". Du côté de la France insoumise, la mesure est réclamée via une proposition de loi. "Allez, LREM : votez utile pour une fois", a écrit Jean-Luc Mélenchon sur son compte Twitter...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.