Vers une phase 3 du déconfinement dans le courant de l'été ?

Vers une phase 3 du déconfinement dans le courant de l'été ?
parent enfant familial mère fille enfant

Boursier.com, publié le vendredi 29 mai 2020 à 10h22

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye estime qu'une "phase supplémentaire de déconfinement" peut avoir lieu cet été, qui s'accompagnera "sans doute" de "beaucoup de liberté"...

Alors que le gouvernement vient tout juste de dévoiler les conditions de la phase 2 du déconfinement qui doit durer du 2 au 22 juin, Sibeth Ndiaye a déclaré ce vendredi qu'une troisième phase de déconfinement pourrait probablement être mise en oeuvre cet été...

"Je pense qu'on va quand même avoir une phase supplémentaire de déconfinement sur l'été", a expliqué la porte-parole du gouvernement sur 'BFMTV', précisant que cette nouvelle "étape dans le déconfinement s'accompagnera "sans doute" de "beaucoup de libertés".

Mais "il nous faudra garder en mémoire que le virus est toujours là", a-t-elle mis en garde... "De mon point de vue, la vie sera certainement différente entre ce qu'on va vivre durant les vacances d'été et au moment de la rentrée", a ajouté Sibeth Ndiaye.

"Un retour à la normalité plus fort" à la rentrée ?

"Je pense qu'on aura peut-être un retour à la normalité encore plus fort que ce qu'on a maintenant... Mais je crois vraiment encore que cet été il faudra être prudent comme nous le sommes aujourd'hui", a insisté la porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, Sibeth Ndiaye a tenu à apporter quelques précisions concernant les annonces faites hier par le Premier ministre Edouard Philippe sur la phase 2 du déconfinement. "Les mariages seront de nouveau autorisés à partir du 2 juin", a-t-elle annoncé, avant de préciser toutefois : "Mais attention aux rassemblements !".

Pas de changement de règles pour les Ehpad

"Quand on est en zone verte, cela ne veut pas dire que le virus a disparu de nos vies. Il circule très faiblement, mais pas à un niveau épidémique. Il ne faut toujours pas se faire des bisous, toujours pas se serrer la main et garder ses distances", a-t-elle rappelé.

Concernant les Ehpad qui n'ont pas été évoqués par Edouard Philippe, la porte-parole du gouvernement a précisé que "les règles de visite dans ces établissements ne changeaient pas dans l'immédiat". "Il faut que nous regardions comment nous pouvons les faire évoluer", a-t-elle expliqué, soulignant que les personnes âgées, et particulièrement celles résidant en Ehpad, faisaient l'objet d'une "fragilité particulière" et qu'il fallait "les protéger"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.