Vers une réouverture de l'aéroport d'Orly fin juin ?

Vers une réouverture de l'aéroport d'Orly fin juin ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 mai 2020 à 09h45

L'aéroport d'Orly, fermé en raison de l'épidémie de Covid-19, pourrait rouvrir vers le 26 juin, si certaines conditions sanitaires sont réunies. Les compagnies souhaitent reprendre leurs vols, mais Groupe ADP préfèrerait attendre l'automne.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a estimé mardi que l'aéroport d'Orly, fermé depuis la fin mars en raison de l'épidémie de coronavirus, pourrait rouvrir vers le 26 juin, si certaines conditions sanitaires sont réunies.

Ses propos interviennent alors que le PDG de Groupe ADP, le gestionnaire des aéroports de Paris, s'est montré réticent à rouvrir l'aéroport du sud parisien. "L'aéroport d'Orly ne rouvrira pas pour seulement quelques vols", a ainsi réaffirmé Augustin de Romanet, mardi, lors de l'assemblée générale des actionnaires, qui s'est tenue à huis clos. La direction d'ADP préférerait prolonger la fermeture d'Orly jusqu'à l'automne, en concentrant le peu de trafic au départ de Roissy-CDG.

Mais les principales compagnies aériennes basées à Orly et leurs prestataires, ainsi que les sociétés d'assistance aéroportuaires, font pression en faveur d'une réouverture rapide d'Orly. "Il faut deux conditions pour que le trafic reprenne: un que la situation sanitaire s'améliore (...), deux qu'on se mette d'accord entre les pays européens voisins et les pays méditerranéens au sens large sur les mesures sanitaires", a expliqué mardi Jean-Baptiste Djebbari sur l'antenne de 'BFM TV'.

"Si les compagnies aériennes sont prêtes par exemple mi-juin, on peut envisager à ces conditions de reprendre le trafic aérien à Orly vers le 26 juin", a-t-il ajouté, confirmant une date qu'il avait déjà évoquée dimanche. Dans cette affaire, c'est le représentant de l'Etat (qui détient 50,6% du capital d'ADP, dont le projet de privatisation est en suspens) qui aura le dernier mot.

Les compagnies préparent leurs nouveaux plans de vols

Dimanche, M. Djebbari avait cité une troisième condition, à savoir que les compagnies aériennes fournissent au gouvernement un programme de vols suffisamment étoffé pour justifier un redémarrage d'Orly. Selon des informations publiées par 'Les Echos' mardi soir, Air Caraïbes, French bee, Corsair, Air Corsica, Chalair et La Compagnie ont déjà déposé leurs plans de vol. Il manque encore Transavia, la filiale low-cost d'Air France, qui représente une part importante de l'activité à Orly, et qui devrait déposer son plan mercredi.

De son côté, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a déclaré mardi que l'Etat continuerait à aider les petites compagnies aériennes qui desservent les territoires de la France d'outre-mer. "Au-delà d'Air France, nous accompagnerons les autres compagnies aériennes (qui) ont un rôle essentiel de continuité territoriale", a dit la ministre, citant Air Austral, Air Caraïbes, Aircalin, Air Tahiti Nui et Air Saint-Pierre. Air Caraïbes assure l'ensemble de ses vols vers les Antilles, la Guyane et La Réunion depuis l'aéroport d'Orly, des dessertes supprimées depuis la fin mars suite à la fermeture de l'aéroport d'Orly.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.