Volatile, Wall Street démarre la semaine en ordre dispersé

Volatile, Wall Street démarre la semaine en ordre dispersé
"Le Taureau de Wall Street" à New York, le 17 février 2021

AFP, publié le lundi 15 mars 2021 à 15h39

La Bourse de New York démarrait en ordre dispersé lundi, le Dow Jones cherchant à poursuivre sa course vers un nouveau record, le Nasdaq essayant de rebondir et le S&P 500 se repliant à l'entame d'une semaine centrée sur une réunion monétaire de la Fed.

La Bourse de New York démarrait en ordre dispersé lundi, le Dow Jones cherchant à poursuivre sa course vers un nouveau record, le Nasdaq essayant de rebondir et le S&P 500 se repliant à l'entame d'une semaine centrée sur une réunion monétaire de la Fed.

A 14H15 GMT, l'indice Dow Jones grappillait 0,02% à 32.785,48 points après un record vendredi. Le Nasdaq à forte concentration technologique, très volatile depuis le début du mois, gagnait 0,36% à 13.368,26 points et le S&P 500 lâchait 0,09% à 3.939,71 points par rapport à son record atteint avant le week-end.

"Les actions américaines sont mitigées en début de séance, le Dow Jones cherchant à prospérer sur ses solides gains de la semaine dernière", soulignaient les analystes de Schwab.

L'optimisme lié à la réouverture économique restait le principal catalyseur et profitait davantage aux valeurs cycliques. Les valeurs technologiques, dites de croissance, étaient plus sensibles aux craintes d'une accélération des prix et d'une surchauffe de l'économie.

Le plan de relance de 1.900 milliards de dollars adopté au Congrès, et signé jeudi par le président Joe Biden, devrait en effet accélérer la reprise de la consommation. Les premiers chèques de 1.400 dollars par personne ont été envoyés ce week-end aux Etats-unis.

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans restaient lundi matin autour de 1,61%, contre 1,62% vendredi.

Un indice favorable sur l'activité manufacturière dans la région de New York a montré que l'activité avait grimpé à son niveau le plus élevé depuis juillet 2020. Les prix payés aux fournisseurs sont aussi au plus haut depuis 10 ans, a relevé l'indicateur mensuel Empire State publié lundi.

La semaine sera marquée mercredi par la conférence de presse de Jerome Powell, le président de la Fed, après la réunion du Comité monétaire de la Banque centrale. La Fed devrait réitérer le statu quo, alors que les taux au jour le jour sont à zéro, mais les investisseurs guetteront les nouvelles prévisions économiques de M. Powell.

Alors que la campagne de vaccination avance bien aux Etats-Unis, les titres des compagnies aériennes s'envolaient comme American Airlines (+8,26%) ou United Airlines (+5,50%).

Le laboratoire de tests américain GenMark, qui va être racheté par le Suisse Roche pour 1,8 milliard de dollars, prenait presque 30%.

Le titre de la chaîne de cinémas AMC, qui compte rouvrir ses salles en Californie, grimpait de 16%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.