Votre vieille voiture vaut-elle de l'or ?

Votre vieille voiture vaut-elle de l'or ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 avril 2018 à 05h58

L'année 2017 aura été celle du retour au calme pour le marché des véhicules de collection... Selon l'indice Hagi, les prix des véhicules anciens d'exception n'ont progressé "que" de 1,66% l'an dernier. Un score bien en deçà des envolées enregistrées au cours des années précédentes (+16,78% par an en moyenne de 2009 à 2016).

Très en vue depuis 2014, les veilles Porsche ont marqué le pas (-0,18%) sur l'année, tandis que les Ferrari anciennes se sont un peu plus mises en valeur (+2,45%). Ces chiffres appellent en tout cas plusieurs commentaires...

Un marché plus segmenté

Depuis l'an passé, les experts notent que les évolutions diffèrent nettement selon les segments. Tout en haut du panier, les modèles exclusifs conservent une belle dynamique. Il s'agit des véhicules de marques prestigieuses produits à petite échelle, ayant un palmarès en compétition ou un historique particulier...

En dessous, les modèles intermédiaires des marques reconnues voient leurs prix se stabiliser car moins recherchés par les collectionneurs aisés et toujours hors de portée du grand public.

Enfin, le segment des voitures de plus grande diffusion constitue un cas à part... Il tire toujours son épingle du jeu grâce à l'engouement actuel du public pour les véhicules populaires anciens et les "youngtimers" (modèles plus récents), ce qui soutient des modèles comme la 4L ou l'incontournable 2CV.

Le rattrapage de Mercedes-Benz

Dans un marché plat, il faut également noter la belle performance de Mercedes-Benz en 2017. Les modèles de la marque à l'étoile ont vu leurs prix grimper de 8,7% l'an passé.

Les ventes organisées à l'automne ont d'ailleurs montré l'appétit des acheteurs pour les célèbres 300 SL, les fameuses " pagodes " mais aussi les youngtimers de la marque (560 SEC, 500 SL...).

On peut surtout voir dans ce regain d'intérêt un phénomène de rattrapage, les Mercedes-Benz étant restées un peu en retrait les années précédentes lorsque les prix des Ferrari et des Porsche flambaient.

Un risque en cas de hausse des taux

Quelle va être la tendance sur l'ensemble de l'année 2018 ? Il est difficile de faire des pronostics pour un marché aussi volatil. Mais certains experts attirent l'attention sur l'évolution des taux...

Les voitures anciennes ont à l'évidence profité de la faiblesse des taux depuis la crise de 2008. Compte tenu du peu de rendement des actifs financiers, elles ont offert des solutions de placement aux gros patrimoines. Même si l'arrivée d'acquéreurs de pays émergents est un facteur de soutien, une remontée des taux pourrait donc à l'inverse provoquer des arbitrages au profit des placements financiers...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.