VTC : 10.000 chauffeurs Uber privés d'exercer d'ici la fin de l'année ?

VTC : 10.000 chauffeurs Uber privés d'exercer d'ici la fin de l'année ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 08 décembre 2017 à 10h05

Syndicats et plateformes de VTC sont reçus ce vendredi matin au ministère des Transports pour faire un point sur la loi Grandguillaume, qui doit réguler le secteur et entrer en vigueur le 1er janvier. Chez Uber France, le directeur s'inquiète de l'examen que doivent passer les chauffeurs.

"Nous sommes dans une situation d'urgence sociale, plus de 10.000 personnes vont perdre leur emploi au 29 décembre", a déclaré Steve Salom, jeudi sur franceinfo. La France compte 25.000 chauffeurs chez Uber, et "à la fin de cette année, la moitié des chauffeurs ne pourra plus exercer". Problème selon lui, l'examen spécifique jugé trop difficile.

L'objectif de la loi, lui, est simple : durcir l'accès des chauffeurs Loti (transport collectif à la demande) aux plateformes, dont la formation est moins exigeante et moins chère que celle des chauffeurs VTC. La ministre des Transports Elizabeth Borne a assuré il y a quelques semaines qu'elle leurs laisserait le temps de s'organiser, en leur donnant trois mois de plus jusqu'à fin mars.

Une simplification ?

"Tous nos chauffeurs respecteront la loi au 1er janvier", a assuré Steve Salom mais "nous demandons au gouvernement une simplification des examens", car cela permettrait de "créer des dizaines de milliers d'emplois pour des personnes peu qualifiées". Plus de 2,5 millions de Français utilisent l'application Uber pour se déplacer "et on va diviser ce marché par deux et l'empêcher de grandir et ça c'est un vrai problème", selon ses calculs.

D'autres trouvenet ua contraire beaucoup de vertus à cet examen, à l'image du syndicat CFDT VTC-Loti. "L'examen de VTC n'est pas trop dur, c'est l'accompagnement à sa préparation qui est défaillant (...) Pour la CFDT, cet examen est un moyen d'assainir le secteur et doit rester, dès le 1er janvier, l'unique porte d'entrée pour un futur chauffeur", peut-on lire dans un communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.