VTC : le japonais Softbank détiendrait 15% d'Uber

VTC : le japonais Softbank détiendrait 15% d'Uber©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 21h15

L'entrée de Softbank au capital d'Uber était attendue depuis novembre, lorsque les actionnaires de la société de VTC avaient conclu un pacte de non-agression, permettant l'acquisition de titres par le groupe japonais, qui contrôle notamment l'opérateur télécoms Sprint aux Etats-Unis.

Selon le site du 'Wall Street Journal', l'opération s'est concrétisée jeudi via la cession d'environ 20% du capital d'Uber détenu par les actionnaires et employés du groupe. A l'arrivée, Softbank détiendrait 15% du capital de la société de transport, tandis que d'autres investisseurs auraient acquis 5%.

Un prix inférieur de 30% aux précédentes estimations

Cette opération aurait valorisé Uber à 48 milliards de dollars (40 milliards d'euros), selon des sources citées par le 'WSJ', soit un montant inférieur d'environ 30% à la valorisation estimée précédemment pour Uber, qui était d'environ 70 milliards de dollars.

L'entrée de Softbank au capital d'Uber apporte à cette dernière un actionnaire de référence qui confortera le nouveau directeur général Dara Khosrowshahi dans sa réforme de la gouvernance, après plusieurs mois de turbulences et de scandales.

Un poste au conseil d'administration

Rappelons que le conseil d'administration d'Uber avait écarté en juin le fondateur et directeur général Travis Kalanick , lui reprochant d'avoir laissé prospérer en son sein une culture d'entreprise favorisant l'agressivité, le sexisme et les discriminations. En outre, les méthodes d'Uber à l'égard de ses chauffeurs sont souvent décriées tandis que sa façon de bousculer le marché réglementé des taxis suscite dans de nombreux pays une vive opposition.

Selon le 'WSJ', Softbank proposera d'être représenté au conseil d'administration d'Uber par Rajeev Misra, patron du Vision Fund, un fonds que le groupe japonais a lancé avec le fonds souverain saoudien Public Investment Fund afin d'investir dans les nouvelles technologies.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.