Wall Street, apaisée par les Etats-Unis et la Chine, finit en hausse

Wall Street, apaisée par les Etats-Unis et la Chine, finit en hausse
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 17 mai 2018 à New York

AFP, publié le lundi 21 mai 2018 à 22h33

Wall Street a terminé la séance en hausse lundi, apaisée par l'annonce d'un accord de principe entre les Etats-Unis et la Chine éloignant la perspective d'une guerre commerciale entre les deux partenaires.

Selon les résultats définitifs à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 1,21% à 25.013,29 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,54% à 7.394,04 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,74% à 2.733,01 points.

"Les négociations entre la Chine et les Etats-Unis sont interprétées positivement par le marché. Du moins pour le moment", a affirmé Bill Lynch de Hinsdale Associates.

Pékin et Washington, qui sont parvenus à un accord de principe pour réduire le déficit commercial américain et ont suspendu l'augmentation de leurs droits de douane respectifs, ont éloigné aux yeux des marchés le scénario noir d'une guerre commerciale.

"C'est un grand pas" qui a été franchi, a estimé lundi Larry Kudlow, le principal conseiller économique de la Maison Blanche sur CNBC. "D'une certaine manière, c'est une sorte de traité de paix", a-t-il ajouté soulignant que "les détails viendront plus tard".

Peu d'informations ont en effet filtré sur le cadre de l'accord obtenu, si ce n'est des engagements chinois non chiffrés dans les secteurs de l'agriculture et de l'énergie, laissant de nombreux observateurs dubitatifs.

Mais le rebond à Wall Street a été élevé car "le marché est très sensible aux craintes de guerre commerciale et il sent que les négociations vont désormais dans la bonne direction", a affirmé Peter Cardillo de Spartan Capital.

Les groupes internationaux liés au marché chinois ont avancé, à l'instar de Boeing (+3,61%) et Caterpillar (+2,06%).

Les indices ont par ailleurs profité de plusieurs annonces de fusions et acquisitions lundi, dont la plus remarquée a été celle annoncée par General Electric (+1,94%).

Le groupe va fusionner ses activités de transport avec l'équipementier ferroviaire américain Wabtec, une transaction s'inscrivant dans sa volonté de céder pour plus de 20 milliards de dollars d'actifs d'ici 2020.

Le marché obligataire se stabilisait: le taux de rendement des bons du Trésor à 10 ans évoluait vers 20H15 GMT à 3,056%, inchangé par rapport à vendredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,197% également inchangé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.