Wall Street, apaisée sur l'inflation, termine en hausse

Wall Street, apaisée sur l'inflation, termine en hausse
Wall Street a démarré en hausse jeudi

AFP, publié le jeudi 10 mai 2018 à 22h53

Wall Street a terminé en hausse jeudi, la progression modérée des prix à la consommation en avril suggérant aux courtiers une hausse moins agressive des taux d'intérêt par la banque centrale américaine.

Selon les résultats définitifs à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a pris 0,80% à 24.739,53 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,89% à 7.404,97 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,94% à 2.723,07 points.

Le rapport mensuel CPI sur les prix américains à la consommation pour avril a été "un peu plus faible qu'anticipé", de l'avis des analystes de Barclays.

Il s'est affiché en progression de 0,2% par rapport au mois précédant contre 0,3% attendu. Et de 0,1% hors prix des aliments et de l'énergie contre des attentes de 0,2%, soit "la plus faible hausse depuis novembre" d'après Chris Low de FTN Financial.

Sur une base annuelle, la hausse des prix est de 2,5%, et de 2,1% pour le très observé chiffre hors aliments et énergie, soit 0,1 point inférieur aux anticipations.

"Les prix des biens chutent fortement et on observe un déclin dans les prix des services", a noté M. Low.

Ces chiffres globalement inférieurs aux estimations suggèrent une action un peu moins énergique de la banque centrale américaine (Fed) dans ses objectifs de hausses de taux, les courtiers tablant sur trois ou quatre hausses en 2018.

Les hausses de taux pèsent sur les coûts d'emprunts des ménages et des entreprises et sont donc souvent perçues négativement par les marchés.

La Fed "souhaite que l'inflation évolue autour de 2% durant une année ou deux pour prouver au monde que 2% est un objectif et non un plafond. Ce rapport suggère que ce sera peut être plus difficile que prévu", a encore affirmé M. Low.

Signe d'un léger apaisement des craintes sur les hausses de taux de la Fed, les taux de rendement sur la dette américaine se détendaient: le taux d'intérêt à dix ans reculait à 2,964% contre 3,004% la veille à la clôture, et celui à 30 ans baissait à 3,114%, contre 3,162% à la précédente clôture.

De plus, certains analystes soulignaient les avancées dans le dossier coréen, avec la libération de trois Américains par Pyongyang et le sommet historique le 12 juin entre Donald Trump et Kim Jong Un, pour expliquer ce vent d'optimisme à Wall Street.

"Un accord semble possible et cela suscite l'enthousiasme des marchés", a estimé Peter Cardillo de Spartan Capital.

Nyse

Nasdaq

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.