Wall Street baisse un peu avant la Fed et les résultats de la tech

Wall Street baisse un peu avant la Fed et les résultats de la tech
Des drapeaux flottent devant le New York Stock Exchange à Wall Street (New York), le 23 mars 2021

AFP, publié le mardi 27 avril 2021 à 17h05

La Bourse de New York reculait légèrement mardi en début de séance, suivant le début d'une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) et attendant plusieurs résultats de géants américains de la tech en fin de journée.

La Bourse de New York reculait légèrement mardi en début de séance, suivant le début d'une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) et attendant plusieurs résultats de géants américains de la tech en fin de journée.

Vers 14H45 GMT, l'indice des valeurs vedettes, le Dow Jones Industrial Average, lâchait 0,07% à 33.958,50 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,42% à 14.079,42 points et l'indice élargi S&P 500 abandonnait 0,12% à 4.182,50 points.

La veille à la clôture, Nasdaq et S&P 500 avaient atteint des records, tandis que le Dow Jones s'était un peu tassé.

"Cela fait seulement six semaines que le dernier rendez-vous de politique monétaire de la Fed a eu lieu, mais ses membres se réunissent à nouveau aujourd'hui", explique JJ Kinahan de TD Ameritrade.

"La conférence de presse du président de la Fed, Jerome Powell, aura lieu juste après la fin de la réunion demain à 14H00 sur la côte Est des Etats-Unis et les analystes ne s'attendent pas à un changement de cap", précise-t-il.

La Fed devrait ainsi maintenir sa politique accommodante et ses taux directeurs très bas qu'elle juge nécessaires pour aider au redémarrage de l'économie américaine.

Outre la Fed, toute l'attention du marché se portait sur les résultats des entreprises cotées, le secteur de la tech étant à l'honneur cette semaine. 

Après la clôture de Wall Street, Alphabet, la maison mère de Google, et Microsoft publieront leur bilan financier. Apple et Facebook se plieront à cet exercice mercredi et Amazon dévoilera ses résultats jeudi.

Lundi en fin de journée, Tesla a fait part d'un profit record et vu son chiffre d'affaires s'envoler de 74% au premier trimestre. L'action du fabricant de véhicules électriques, qui est beaucoup montée ces derniers mois, reculait toutefois de 4,26% en début de séance.

Avant l'ouverture de la Bourse mardi, plusieurs entreprises ont aussi publié leurs résultats trimestriels.

Membre de l'indice Dow Jones, le groupe américain 3M, qui fabrique entre autres les masques N95 contre le Covid-19, a profité de la hausse des achats de protection personnelle pour faire gonfler son chiffre d'affaires. Il a toutefois laissé ses prévisions annuelles inchangées et voyait son action reculer de 2,67% à Wall Street.

Le conglomérat américain General Electric (GE) a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année mais son chiffre d'affaires, lesté par la moindre activité de ses divisions consacrées à l'aviation et à la santé, a déçu. L'action baissait de 3,76%.

Le géant américain du transport de paquets et colis UPS a, pour sa part, dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel en forte hausse grâce à l'envolée du commerce en ligne, aux Etats-Unis ainsi que dans le reste du monde. Son titre bondissait de 11,64%.

Raytheon Technologies (+3,05%) a relevé ses prévisions annuelles, misant sur une reprise de l'aviation commerciale, durement touchée depuis le début de la pandémie, et se reposant sur la solidité de ses activités de défense.

Hasbro (+1,06%), le vendeur des pistolets Nerf et des cartes Magic, a fait part de profits supérieurs aux attentes au premier trimestre malgré les difficultés à produire et distribuer des films et dessins animés pendant la pandémie.

Par ailleurs, GameStop grimpait de 8,08%. La chaine de magasins de jeux vidéo, au centre d'une folie d'achats spéculatifs en début d'année, a confirmé la vente de 3,5 millions d'actions, qui lui ont rapporté environ 551 millions de dollars et que le groupe compte mettre à profit pour accélérer sa transformation numérique.

Au rang des indicateurs, la confiance des consommateurs américains a atteint en avril un pic depuis le début de la pandémie, selon l'indice du Conference Board publié mardi.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.