Wall Street conclut en ordre dispersé un semestre solide

Wall Street conclut en ordre dispersé un semestre solide
Le New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 23 mars 2021

AFP, publié le mercredi 30 juin 2021 à 22h40

La Bourse de New York a conclu sans direction claire mercredi le premier semestre de l'année, six mois au cours desquels les grands indices ont réalisé des gains conséquents dans un marché confiant sur le redémarrage de l'économie américaine.

La Bourse de New York a conclu sans direction claire mercredi le premier semestre de l'année, six mois au cours desquels les grands indices ont réalisé des gains conséquents dans un marché confiant sur le redémarrage de l'économie américaine.

Le S&P 500 est monté à un record en prenant 0,13% à 4.297,50 points et le Dow Jones a gagné 0,61% à 34.502,51 points. 

Le Nasdaq s'est en revanche tassé de 0,17% à 14.503,95 points.

De janvier à juin, le Dow Jones a grimpé de 13%, le Nasdaq de 12,5% et le S&P 500 d'un peu plus de 14%. 

"Les principaux indices ont réussi à enregistrer des hausses de plus de 10% dans les six premiers mois de l'année, principalement encouragés par de récentes données économiques et de bons résultats d'entreprises", soulignent les experts de Charles Schwab.

Toutefois, notent-ils, les acteurs du marché restent sur leurs gardes, observant de près l'accélération du rythme de l'inflation américaine ainsi que la propagation du variant Delta du coronavirus en Europe et en Asie.

La séance de mercredi à Wall Street a été marquée par la publication de plusieurs indicateurs. 

Avant l'ouverture de la Bourse, les investisseurs ont pris connaissance du recul du nombre d'emplois créés dans le secteur privé en juin aux Etats-Unis, selon l'enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP.

La baisse est toutefois moins forte que prévu et l'emploi dans le secteur des services continue de se redresser.

L'activité manufacturière de la région de Chicago a elle ralenti plus que prévu en juin après un record enregistré le mois précédent, selon l'indice des directeurs d'achats de la fédération ISM.

Enfin, la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a publié les promesses de ventes de logements pour le mois de mai: un net rebond a été enregistré le mois dernier à la faveur de taux hypothécaires très bas et d'un plus grand stock de biens disponibles sur le marché.

Vendredi, le département du Travail publiera son rapport très attendu sur l'emploi et le taux de chômage en juin.

Parmi les valeurs du jour, le géant chinois des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), Didi Chuxing, a fini sa première séance de cotation à Wall Street sur une modeste hausse de 1,00%. L'action, cotée au New York Stock Exchange sous le symbole DIDI, avait flambé dans les premiers échanges, prenant jusqu'à 29%, avant de se tasser.

Au cours de clôture de mercredi (14,14 dollars), Didi pèse près de 68 milliards de dollars à Wall Street.

La chaîne américaine de grands magasins Bed Bath & Beyond a grimpé de 11,30% après avoir fait part de revenus trimestriels supérieurs aux attentes et relevé ses prévisions financières pour le reste de l'année.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine évoluait à 1,47%, contre 1,48% mardi soir.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.