Wall Street démarre la semaine en fort rebond

Wall Street démarre la semaine en fort rebond
Le "Taureau de Wall Street", le 17 février 2021 à New York

AFP, publié le lundi 01 mars 2021 à 16h23

La Bourse de New York démarrait en fort rebond à l'ouverture lundi, les taux obligataires revenant de leurs récents sommets tandis que des nouvelles positives du côté des vaccins soutenaient l'optimisme des investisseurs.

La Bourse de New York démarrait en fort rebond à l'ouverture lundi, les taux obligataires revenant de leurs récents sommets tandis que des nouvelles positives du côté des vaccins soutenaient l'optimisme des investisseurs.

A 15H00 GMT, le Dow Jones gagnait 1,74%, le Nasdaq, à forte coloration technologique, grimpait de 1,69%. Le S&P 500 avançait de 1,68%.

Vendredi, après une semaine volatile à cause des craintes d'inflation, le Dow Jones avait terminé en baisse de 1,50% à 30.923,37 points. 

Le Nasdaq avait avancé de 0,56% à 13.192.34 points après une chute de 3,52% le jour d'avant. Le S&P 500 avait lâché 0,48% à 3.811,15 points.

Wall Street "se remet de la baisse de la semaine dernière, survenue dans un contexte de malaise sur le marché mondial alors que les rendements obligataires avaient grimpé en flèche", notent les analystes de Schwab.

Lundi, le taux obligataire sur les bons du Trésor à 10 ans évoluait autour de 1,42% après avoir atteint un pic à 1,6% la semaine dernière, poussé par les craintes d'une surchauffe de l'économie qui pourrait ranimer l'inflation.

Au rang des bonnes nouvelles, l'annonce d'un feu vert des autorités réglementaires médicales aux Etats-Unis pour le vaccin anti-Covid unidose de Johnson & Johnson renforçait "l'optimisme sur une solide reprise économique au second semestre 2021", soulignait-on chez Schwab.

Ce vaccin américain devrait être également approuvé par l'Agence européenne du médicament début mars, et distribué à partir de fin mars ou début avril. L'action J&J gagnait 1,42%.

Les onze secteurs du S&P 500 étaient à la hausse peu après l'ouverture, gagnant tous plus de 1%, dont +3% pour l'énergie et +2,16% pour les titres bancaires.

Boeing engrangeait presque 5% après avoir reçu une commande de 25 appareils 737 Max par United Airlines (+3,40%).

Les titres de l'économie traditionnelle, sensibles à un retour à la normale de l'activité, comme les compagnies aériennes ou de croisière progressaient comme American Airlines (+3,87%), Norwegian Cruise (+2,37%). 

Parmi les grands de la tech, Apple gagnait plus de 3%.

ChargePoint, un concepteur de stations de recharge de batteries pour véhicules électriques, faisait ses premiers pas boursiers sur le New York Stock Exchange, où son action reculait de près de 5%. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.