Wall Street en hausse à l'ouverture, scrutant les négociations budgétaires

Wall Street en hausse à l'ouverture, scrutant les négociations budgétaires
Des passants devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 5 octobre 2020

AFP, publié le jeudi 22 octobre 2020 à 16h08

La Bourse de New York progressait jeudi à l'ouverture, les investisseurs espérant que les interminables négociations sur un nouveau plan de relance aux Etats-Unis trouvent une issue imminente.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, montait de 0,13% à 28.247,57 points vers 14H00 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,33% à 11.522,66 points et l'indice élargi gagnait 0,25% à 3.444,07 points.

Wall Street avait un peu reculé mercredi au terme d'une séance en dents de scie: le Dow Jones avait cédé 0,35%, le Nasdaq avait perdu 0,28% et le S&P avait reculé de 0,22%.

En dépit du ton optimiste des républicains et des démocrates depuis le début de la semaine, "la Bourse semble se lasser des manoeuvres politiciennes et s'inquiète à l'idée de devoir continuer d'attendre, possiblement jusqu'au premier trimestre 2021" pour que de nouvelles aides économiques soient votées, avance Patrick O'Hare de Briefing.com.

La présidente démocrate de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, doivent de nouveau s'entretenir jeudi en vue d'un compromis.

Le marché attendait également dans la soirée le dernier débat présidentiel entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden, à moins de deux semaines du scrutin du 3 novembre.

La possibilité d'une contestation des résultats a agité la place new-yorkaise ces dernières semaines.

Les investisseurs digéraient par ailleurs une nouvelle salve de résultats trimestriels, positifs dans l'ensemble.

Malgré un chiffre d'affaires en baisse de 9%, Coca Cola a fait mieux que prévu entre juillet et septembre et voyait son titre, coté au Dow Jones, monter de 1,75%.

Le groupe américain de produits d'hygiène de grande consommation Kimberly-Clark (-6,01%) a vu ses ventes légèrement augmenter grâce aux ventes de mouchoirs et papier toilette, en forte demande pendant la pandémie, mais ses profits ont déçu.

Dans le secteur aérien, American Airlines (-1,45%) a vu ses revenus plonger de 73% au troisième trimestre et a subi une perte de 2,4 milliards de dollars.

Southwest (+2,84%) a aussi enregistré une lourde chute de son chiffre d'affaires, mais a fait un peu mieux que les attentes.

Tesla (+2,93%), qui a publié ses résultats mercredi après la clôture du marché, a dégagé des bénéfices pour le cinquième trimestre d'affilée, faisant fi de la pandémie et de la récession.

Au rang des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont reparties à la baisse aux Etats-Unis, reculant bien plus que prévu, à deux semaines de l'élection présidentielle, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Entre le 11 et le 17 octobre, 787.000 personnes se sont inscrites au chômage, quand les analystes attendaient 860.000.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.