Wall Street en ordre dispersé, attentiste avant une rencontre Trump-Xi

Wall Street en ordre dispersé, attentiste avant une rencontre Trump-Xi
Wall Street attentiste avant une rencontre Trump-Xi

AFP, publié le lundi 24 juin 2019 à 16h33

Wall Street évoluait en légère hausse lundi, attentiste au démarrage d'une semaine qui devrait être marquée par une rencontre entre les dirigeants Donald Trump et Xi Jinping, en pleine guerre commerciale sino-américaine.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,25%, à 26.785,55 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,10%, à 8.040,10 points.

L'indice élargi S&P 500 avançait de 0,12%, à 2.954,02 points.

La Bourse de New York avait enregistré des gains conséquents sur l'ensemble de la semaine dernière, encouragée par le ton accommodant des banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE). Sur la semaine, le Dow Jones s'est apprécié de 2,4%, le Nasdaq de 3,0% et le S&P 500 de 2,2%.

Tout en maintenant ses taux d'intérêt au même niveau, la Fed a signalé à l'issue de sa réunion mercredi qu'elle n'écartait plus l'idée d'un assouplissement de sa politique monétaire, notamment si l'inflation restait à des niveaux aussi bas et si la guerre commerciale avec la Chine s'enflammait davantage.

- G-20 -

Cette rhétorique a ravi les marchés mais moins le président américain Donald Trump, qui a pris sévèrement à partie l'institution lundi dans une série de tweets matinaux. La Fed est un "enfant têtu" qui refuse de baisser les taux d'intérêt pour stimuler la croissance et contrer les concurrents des Etats-Unis, a affirmé le président.

Ce coup de sang matinal de M. Trump tranchait avec le relatif attentisme des marchés.

"Ils ont les yeux tournés vers le G-20 au Japon à la fin de la semaine", a commenté Patrick O'Hare de Briefing, estimant toutefois que Wall Street ne s'attend pas à l'annonce d'un grand accord au sujet de la guerre commerciale entre les deux premières économies du monde.

Le marché surveillait également les tensions entre l'administration Trump et l'Iran, quelques jours après la destruction d'un drone américain par un missile iranien dans la région stratégique du Golfe. Le président américain a affirmé samedi que des "sanctions supplémentaires majeures" contre l'Iran seraient annoncées lundi, mais sans préciser leur nature.

Parmi les valeurs du jour, Caesars Entertainment prenait 15,02%. L'opérateur de casinos américains Eldorado Resorts a annoncé lundi sa fusion avec son rival rendu populaire par la star canadienne Céline Dion qui s'est notamment produite dans un de ses palaces à Las Vegas, le Caesars Palace, pendant 16 ans.

Le cours de l'action Caesars Entertainment évoluait toutefois; à 11,50 dollars, nettement sous le niveau du prix de l'action proposé dans l'offre d'Eldorado de 12,75 dollars.

FedEx perdait 1,62%. Pour la deuxième fois en moins d'un mois, le coursier américain est montré du doigt par Pékin à la suite d'un incident d'acheminement impliquant Huawei, le géant chinois des télécoms au coeur d'un bras de fer entre la Chine et les Etats-Unis.

Coca-Cola gagnait 0,74%. Le Comité international olympique a annoncé lundi la signature d'un accord de partenariat conjoint avec le fabricant de sodas et le fabricant de produits laitiers chinois Mengniu, présenté comme le premier de ce type.

Sur le marché obligataire, le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis évoluait à à 2,034% contre 2,054% vendredi à la clôture.

NASDAQ

Vos réactions doivent respecter nos CGU.