Wall Street en repli après plusieurs séances de hausse

Wall Street en repli après plusieurs séances de hausse
La statue "The Fearless Girl" face au New York Stock Exchange (NYSE)à Wall Street (New York), le 20 avril 2020

AFP, publié le jeudi 03 septembre 2020 à 16h37

La Bourse de New York accentuait ses pertes jeudi en début de séance, basculant clairement dans le rouge après un début de mois de septembre sur les chapeaux de roue.

Vers 14H15 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, baissait de 0,29% à 29.015,09 points. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, lâchait 2,06% à 11.808,00 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,97% à 3.546,18 points.

Wall Street avait terminé nettement dans le vert mercredi, profitant notamment de la bonne santé de plusieurs géants technologiques: le Dow Jones avait grimpé de 1,59% pendant que le Nasdaq (+0,98%) et le S&P 500 (+1,54%) étaient montés à de nouveaux records.

Selon Patrick O'Hare de Briefing.com, "la faiblesse (de mercredi matin, ndlr) n'est liée à rien d'autre qu'à la récente démonstration de force, qui a soutenu un marché déjà surévalué et l'a fait monter encore plus haut."

"Ne faisons pas semblant de croire que les craintes autour du Covid-19 et de l'élection présidentielle, les tensions diplomatiques avec la Chine ou l'impasse budgétaire justifient la faiblesse de ce matin", ajoute l'expert, qui évoque des prises de profit de la part des investisseurs après les gains des dernières séances.

- Baisse des inscriptions au chômage -

Au rang des indicateurs de jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé aux Etats-Unis, repassant sous le million, et sont inférieures aux attentes des analystes, selon les chiffres publiés par le département du Travail.

Du 23 au 29 août, 881.000 personnes se sont inscrites au chômage, contre 1,011 million la semaine précédente, selon des données revues à la hausse. Les analystes attendaient 915.000 nouvelles demandes.

Le déficit commercial américain s'est lui fortement creusé en juillet, les importations grimpant plus vite que les exportations, selon les données du département du Commerce.

Le solde des échanges des biens et services s'est établi à -63,6 milliards de dollars, soit une hausse de 18,9% par rapport à juin.

L'activité dans les services aux Etats-Unis a augmenté en août, pour le troisième mois d'affilée, mais à un rythme moins élevé qu'en juillet, selon l'indice de l'association professionnelle ISM.

L'indice, qui mesure le niveau d'activité des entreprises, s'est établi à 56,9% en août, contre 58,1% en juillet et 57,1% en juin. C'est en ligne avec les 56,7% attendus par les analystes.

Au rang des valeurs, Facebook reculait de 2,66%. Le réseau social a annoncé jeudi qu'il empêcherait la diffusion sur sa plateforme de nouvelles publicités politiques une semaine avant l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, afin de lutter contre la désinformation et les tentatives d'interférence.

Tesla poursuivait sa baisse et perdait 5,23%. Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme avait déjà chuté la veille après l'annonce de la société de gestion d'actifs écossaise Baillie Gifford & Co, principal actionnaire externe de Tesla, d'une baisse de sa participation, celle-ci étant passée de plus de 6% en juin à 4,25% fin août. 

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait à 0,6364% contre 0,6477% mercredi soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.