Wall Street entame la semaine sur un ton optimiste

Wall Street entame la semaine sur un ton optimiste
La statue "Fearless Girl" face au New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street, le 23 mars 2021

AFP, publié le lundi 24 mai 2021 à 23h05

La Bourse de New York a nettement progressé lundi, résolument optimiste quant au rythme de la reprise économique américaine avant une série d'indicateurs attendus plus tard dans la semaine.

La Bourse de New York a nettement progressé lundi, résolument optimiste quant au rythme de la reprise économique américaine avant une série d'indicateurs attendus plus tard dans la semaine.

Le Dow Jones Industrial Average est monté de 0,54% à 34.394,98 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 1,41% à 13.661,17 points et l'indice S&P 500 a gagné 0,99% à 4.197,05 points.

Après une semaine en demi-teinte, au cours de laquelle le Dow Jones et le S&P 500 s'étaient affaissés, Wall Street a redémarré sur les chapeaux de roue.

"C'est un marché haussier. Nous sommes encore au début d'un nouveau cycle économique et les chiffres sont exceptionnels", souligne Maris Ogg de Tower Bridge Advisors, se référant notamment aux bons résultats des entreprises cotées.

Les 482 groupes du S&P 500 ayant déjà fait part de leur bilan trimestriel ont vu leur chiffre d'affaires grimper de 51,5% en moyenne, selon les données du cabinet Factset, signe que l'activité a nettement redémarré par rapport au début d'année dernière, quand la pandémie avait paralysé l'économie américaine.

Le marché a diverses raisons d'avoir confiance à court terme, estime Mme Ogg: la hausse du nombre d'Américains vaccinés et la réouverture des commerces impliquent une reprise de la consommation, la Chine et l'Europe sont également sur une trajectoire ascendante et les banques centrales continuent d'être au chevet de l'économie.

Certains observateurs craignent qu'un tel environnement ne conduise à une inflation hors de contrôle qui pourrait, à terme, peser sur l'économie et les marchés boursiers.

"La Bourse est friande d'une inflation entre 3% et 4%", juge cependant Mme Ogg. "Cela donne aux entreprises le pouvoir de fixer le prix, ce qui n'a plus été le cas depuis 10 ans. "

Le marché guettera plusieurs indicateurs cette semaine pour jauger le rythme de la reprise, notamment les chiffres de ventes de maisons neuves aux Etats-Unis en avril et l'indice du Conference Board sur la confiance des consommateurs américains en mai, tous deux diffusés mardi. 

La deuxième estimation du PIB américain, les chiffres sur les commandes de biens durables et les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis en avril seront publiées jeudi.

Vendredi, les revenus et dépenses des ménages en avril et l'estimation finale de la confiance des consommateurs en mai seront suivis de près.

Parmi les valeurs du jour, Virgin Galactic a bondi de 27,6% après la réussite pendant le week-end d'un vol spatial habité, prélude au tourisme dans l'espace.

Le producteur de gaz naturel Cimarex a chuté de 7,09% après l'annonce de sa fusion avec le groupe pétrolier Cabot (-6,79%) en un groupe valant 17 milliards de dollars, une nouvelle opération de consolidation dans un secteur bousculé depuis le début de la pandémie.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait à 1,60%.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.