Wall Street finit dans le vert, mais attend toujours le plan de relance

Wall Street finit dans le vert, mais attend toujours le plan de relance
Des passants devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 5 octobre 2020

AFP, publié le jeudi 22 octobre 2020 à 22h42

La Bourse de New York a terminé en légère hausse jeudi, aidée par une salve de résultats d'entreprises globalement positifs, mais continue d'attendre le vote d'un deuxième plan de relance aux Etats-Unis, à moins de deux semaines de l'élection présidentielle.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average a pris 0,55% à 28.363,66 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique est monté de 0,19% à 11.506,01 points et l'indice élargi S&P 500 a gagné 0,52% 3.453,49 points.

Pour Gregori Volokhine, président de Meeschaert Financial Services, les discussions entre démocrates et républicains au sujet du deuxième volet d'aides budgétaires pour les entreprises et ménages américains sont comparables au "jeu des chaises musicales." 

"Personne n'a envie d'être tenu pour responsable de l'échec des négociations alors que tout le monde est convaincu que ce n'est pas possible d'arriver à un accord avant les élections" du 3 novembre, note l'expert.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s'est malgré tout montrée optimiste jeudi matin et s'est de nouveau entretenue avec le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Les acteurs du marché suivront dans la soirée le dernier débat présidentiel entre Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden, actuellement en tête dans les sondages.

Les investisseurs ont par ailleurs bien accueilli plusieurs résultats d'entreprises cotées sur la place new-yorkaise.

Même si son chiffre d'affaires a baissé de 9% entre juillet et septembre, Coca Cola a fait mieux que prévu et a vu son titre, membre du Dow Jones, monter de 1,38%.

Malgré des pertes trimestrielles de plusieurs milliards de dollars, les actions American Airlines (+3,18%) et Southwest (+5,25%) ont progressé alors que les deux compagnies aériennes ont laissé entrevoir de légères améliorations du côté de la demande d'ici à la fin de l'année.

Le groupe américain de produits d'hygiène de grande consommation Kimberly-Clark a en revanche reculé à Wall Street (-6,93%), pénalisé par des profits décevants.

Tesla (+0,75%), qui a publié ses résultats mercredi après la clôture du marché, a dégagé des bénéfices pour le cinquième trimestre d'affilée, faisant fi de la pandémie et de la récession.

Parmi les autres valeurs du jour, Goldman Sachs (+1,23%) est monté alors qu'une filiale de la banque d'investissement a plaidé coupable pour son rôle controversé dans le vaste scandale de corruption du fonds souverain 1MDB, une première dans l'histoire de la prestigieuse firme, qui va également payer près de 3 milliards de dollars pour clore les enquêtes américaines.

Au rang des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont reparties à la baisse aux Etats-Unis, reculant bien plus que prévu, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Entre le 11 et le 17 octobre, 787.000 personnes se sont inscrites au chômage, quand les analystes en attendaient 860.000.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.