Wall Street hésite entre indicateurs encourageants et tensions commerciales

Chargement en cours
Wall Street tente de se reprendre
Wall Street tente de se reprendre
1/2
© AFP

AFP, publié le jeudi 15 mars 2018 à 21h53

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé jeudi à l'issue d'une séance indécise, des indicateurs de bonne tenue sur l'économie américaine ne parvenant pas à estomper les menaces persistantes de guerre commerciale.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, s'est apprécié de 0,47% à 24.873,66 points. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 0,20% à 7.481,74 points.

L'indice élargi S&P 500 a lui cédé 0,08% à 2.747,33 points. Comme le Nasdaq, il avait passé une partie de la séance dans le vert. 

"L'une des problématiques majeures qui empêche le marché des actions de décoller actuellement est l'incertitude sur la direction que va prendre la politique commerciale" des Etats-Unis, remarque Ken Berman, de Gorilla Trades. 

Depuis que Donald Trump a annoncé des taxes à l'importation d'acier et d'aluminium et que se multiplient les informations sur de possibles sanctions commerciales à l'encontre de la Chine, les investisseurs redoutent d'éventuelles représailles contre les entreprises américaines.

Un titre comme l'avionneur Boeing, qui pourrait être une cible privilégiée de Pékin, a ainsi perdu 6,9% depuis le début de la semaine, après avoir encore cédé 0,08% jeudi.

Le conseiller du président américain en matière de politique commerciale, Peter Navarro, a confirmé jeudi que des mesures commerciales contre Pékin en rétorsion aux "vols de propriété intellectuelle" allaient bientôt être examinés. Mais il n'a pas donné de détails sur le montant ou sur les produits qui seraient visés.

- Snap puni par Rihanna -

En début de séance le marché avait salué des statistiques américaines dans leur ensemble encourageantes: les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis se sont repliées comme attendu la semaine dernière et l'activité manufacturière dans la région de New York a progressé en mars beaucoup plus qu'attendu, compensant le léger ralentissement de l'activité dans la région de Philadelphie également en mars.

"Il ne faut pas oublier qu'on est encore en train d'essayer de récupérer le terrain perdu en février et si le Nasdaq est parvenu à grimper récemment à un nouveau record, le Dow Jones a encore du chemin à parcourir pour revenir à ses sommets. Il n'est donc pas étonnant de le voir mener la danse", relève Phil Davis de PSW Investments.

Le marché obligataire était quasi stable, le taux de la dette à 10 ans des Etats-Unis s'affichant vers 16H25 GMT à 2,825% contre 2,817% la veille, et celui à 30 ans à 3,059% contre 3,057% mercredi soir.

Parmi les valeurs du jour, les fabricants de jouets Mattel et Hasbro ont perdu respectivement 2,40% et 0,43% alors que le célèbre distributeur Toys'R'Us a officialisé la fermeture de ses 735 magasins aux Etats-Unis.

Alibaba s'est apprécié de 3,38%. Selon le Wall Street Journal, le géant chinois de l'internet entré à la Bourse de New York en 2014 cherche une façon de se faire coter en Chine.

Le spécialiste de l'agrochimie Monsanto a chuté de 4,83% après des informations de l'agence Bloomberg selon lesquelles les autorités américaines rechignent encore à accorder leur feu vert à sa fusion avec le groupe allemand Bayer. 

La biotech Alexion a bondi de 3,38% après l'annonce du résultat encourageant d'un essai de phase 3 sur un médicament destiné au traitement d'une maladie du sang rare.

Snap, la maison mère du réseau social Snapchat, a perdu 3,64% de sa valeur. Le groupe a dû présenter ses excuses après avoir publié une publicité pour un jeu proposant de "gifler Rihanna". La chanteuse a invité ses fans à se "débarrasser" de l'application. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Wall Street hésite entre indicateurs encourageants et tensions commerciales